Tranche de vie

Admis à l’hôpital pour quelques fractures, le personnel le laisse mourir de faim en le privant de nourriture pendant 19 jours

Images : Facebook/Save Down Syndrome, Inc. Twitter/@JoeInquest
33 Partages

Hospitalisé pour des blessures causées par une chute, Giuseppe Ulleri, 61 ans, meurt quelques semaines plus tard d’une cause inattendue.

à découvrir

Nous sommes tous égaux devant la douleur causée par la mort d’un être cher. Mais pour la famille de Giuseppe Ulleri, cette souffrance s’accompagne d’incompréhension et de colère. Pour cause, l’aîné de la fratrie, atteint du syndrome de Down depuis la naissance, est décédé en 2019 par négligence.

« Joe » comme le surnomme ses proches avait été amené au Manchester Royal Infirmary pour y recevoir des soins adaptés. Car l’homme âgé de 61 ans s’était blessé lors d’une mauvaise chute, survenue dans le centre spécialisé où il résidait. Mais malgré plusieurs semaines d’hospitalisation, Giuseppe Ulleri décède et ce, dans des circonstances choquantes. Sa famille a découvert avec stupeur que Joe est mort de faim !

Privé de nourriture pendant 19 jours

Intriguée par le décès brutal de Joe, sa famille a en effet exigé une enquête qui permettra de révéler les causes de la mort : fractures multiples, pneumonie et malnutrition sévère. Comment le centre hospitalier anglais a-t-il pu affamer un patient jusqu’à ce que mort s’ensuive ?

Pour ses proches, cette dernière cause est tout simplement inadmissible. D’autant plus que les jours précédant la mort de Giuseppe, l’une de ses sœurs Ria avait remarqué qu’il était très affaibli. Et son frère Peter a fait part de ses inquiétudes à l’hôpital, en constatant que Joe maigrissait à vue d’œil. Il a donc fallu que Guiseppe Ulleri meure pour comprendre ce qui s’était réellement passé.

Selon les explications, 24 heures après l’admission de Joe, les soignants ont dû retirer le tube d’alimentation qui était trop douloureux. Et en attendant de débattre et trouver la « bonne manière » de le nourrir, l’hôpital l’a tout simplement laissé, là sans mangerpendant 19 jours !

Quand bien même Joe n’arrivait pas à communiquer avec le personnel hospitalier, il est difficile de croire que personne n’a remarqué son mal-être. Il s’agit tout de même d’un patient que les soignants côtoyaient et soignaient tous les jours.

Face à la négligence flagrante de l’hôpital et les problèmes éthiques qui entourent le décès de Giuseppe Ulleri, sa famille a saisi la justice et met tout en œuvre pour l’ouverture d’une enquête complète.

Signaler une erreur