Télé

Koh-Lanta 2022 : ces nouvelles dispositions de la prod pour éviter les tricheries


Alors que TF1 va bientôt donner le coup d’envoi de Koh-Lanta 2022, les affaires de tricherie qui ont considérablement terni la réputation du programme continuent d’interroger. La production risque-t-elle de se retrouver au cœur d’une nouvelle polémique ? Lors d’une interview, Denis Brogniart a mis les choses au clair.

Pour la 20e saison du jeu de survie, le groupe TF1 et l’ALP (Adventure Line Productions) ont fait les choses en grand. Vingt candidats emblématiques qui ont marqué l’histoire du programme ont en effet rejoint le casting pour une aventure exceptionnelle en Polynésie française. Malheureusement, les affaires de tricherie ont entaché cette édition All-Stars.

Pour rappel, un groupe de naufragés a participé à des dîners clandestins en dehors du cadre de jeu. Ils ont ainsi manqué « au code d’honneur » en se procurant de la nourriture à l’extérieur après le conseil. A en croire les rumeurs qui circulent, les deux finalistes de cette édition 2021 à savoir Laurent Maistret et Claude Dartois, sont impliqués dans ces affaires. Du coup, la production n’a pas désigné de vainqueur.

Alors que Koh-Lanta, Le Totem maudit va débarquer sur TF1 le 22 février 2022, les fans se demandent si l’histoire va se répéter. Face à l’inquiétude des téléspectateurs, Denis Brogniart a dévoilé le dispositif mis en place pour lutter contre la triche.

Denis Brogniart annonce le retour de Koh-Lanta sur TF1
Denis Brogniart annonce le retour de Koh-Lanta sur TF1 – ©twitter/ @DenisBrogniart

À lire aussi : Koh-Lanta : en colère, Alexia Laroche-Joubert tacle les « gens malhonnêtes » qui ont triché

Quel est le dispositif mis en place dans Koh-Lanta, La légende ?

Dans le sillage Teheiura que l’ALP et le groupe TF1 ont décidé d’exclure de la compétition, d’autres aventuriers ont aussi commis des erreurs. Il faut dire que l’affaire des dîners clandestins a fait grand bruit à l’approche de la finale en décembre 2021. Dans les colonnes du Parisien, la production s’est longuement exprimée à ce sujet. Le porte-parole a notamment expliqué le dispositif mis en place avant les conseils :

« (…) les concurrents arrivent en bateau avant la tombée de la nuit à proximité de l’île de Raiatea. Ils débarquent sur une jetée qui se situe sur la côte Nord-Ouest de l’île et montent dans un véhicule bâché pour rejoindre le lieu de ‘standby’ où ils attendront le début du Conseil (…) Les naufragés qui sont encore dans l’aventure sont conduits vers une cabane sommaire (…) un membre de l’équipe médicale et un assistant de production en charge des concurrents. Un gardien est également sur place toute la nuit et assure des rondes régulières »

Malgré ce dispositif, cinq aventuriers ont réussi à se faufiler en douce pour mener des expéditions de nuit vers le Sunset Beach Motel, à l’extérieur du cadre de jeu. Bien évidemment, ils y allaient pour assouvir leur faim. Ils attendaient que les gardiens qui les surveillaient s’endorment avant de passer à l’action.

Quelles sont les nouvelles mesures pour éviter de nouvelles triches ?

Lassé de devoir parler, encore et toujours, de cette édition All-Stars 2021 entachée par les affaires de tricherie, Denis Brogniart a mis les choses au clair dans Le Buzz TV du Figaro. Lors de cette interview du 15 février dernier, le présentateur de Koh-Lanta, Le Totem maudit a déclaré :

« On ne va pas en faire des tonnes. Il ne faut pas revenir en permanence sur cette dernière saison. On a eu des actes de tricherie, on a pris une décision : il n’y a pas eu de vainqueur. Voilà, fin de l’histoire »

Quant aux nouvelles dispositions, le grand ami de Bertrand-Kamal a révélé que la surveillance des camps est bien plus stricte. L’animateur du jeu de survie de TF1 assure que cette fâcheuse histoire ne va pas se répéter dans cette 21e saison. La raison ? Deux gardiens équipés d’un bateau vont veiller à ce « que cela ne se reproduise plus jamais ». Rien n’est sûr à 100 %, mais en tout cas, les aficionados ont hâte de découvrir les 24 candidats de cette édition 2022.

Signaler une erreur