Actu

Une start-up danoise lance des sous-vêtements portables plusieurs jours de suite

2 Partages

« Porter plus, laver moins » ils sont pratiques, économiques et écologiques

à découvrir

Porter le même slip, le même caleçon ou la même culotte pendant plusieurs jours n’est pas une bonne idée. C’est même déconseillé pour garder une bonne hygiène !

Cependant, une marque scandinave compte bousculer les habitudes des gens avec sa nouvelle gamme de sous-vêtements portables pendant plusieurs jours successifs…

« Porter plus, laver moins »

Telle est la devise d’Organics Basics, la start-up à l’origine de la gamme révolutionnaire « SilverTech »… En effet, la marque estime que ses sous-vêtements sont la solution pour « montrer la voie en matière de produits de base durables et de meilleure qualité ». En les portant pendant plusieurs jours, nous contribuons à la protection de l’environnement, car nous consommons moins !

« Vous pouvez porter nos sous-vêtements beaucoup plus longtemps avant le lavage. Vous gagnez du temps et de l’argent tout en réduisant le gaspillage d’eau et d’énergie », explique Mads Fibiger, PDG et cofondateur d’Organic Basics, à Business Insider.

Et l’hygiène dans tout cela ?

Rassurez-vous, la marque utilise un tissu révolutionnaire incluant de l’argent pour fabriquer ces sous-vêtements. En effet, ce métal est connu pour ses propriétés antimicrobiennes, ce qui est pratique pour éliminer jusqu’à 99 % les bactéries responsables des mauvaises odeurs dans nos sous-vêtements… Quant au prix, le lot de deux boxers pour homme vaut 56 euros, tandis que le lot de deux culottes pour femme est vendu à « seulement » 49 euros.

« Nous voulons montrer qu’il est possible de fabriquer de bons produits à un prix raisonnable avec une durabilité de 100 % », précise-t-il pour pointer du doigt l’irresponsabilité de l’industrie de la mode face à notre manière de consommer. « Nous croyons que l’industrie de la mode est polluante et n’a pas contribué à améliorer l’environnement », ajoute-t-il en la qualifiant sur son site internet de « sale bâtard » !

Même si ces sous-vêtements sèment la controverse, cette start-up a des arguments réellement percutants. D’ailleurs, une récente étude indique que 66 % des consommateurs pensent investir dans ce genre de produits confortables et éco-responsables

Et vous ? Que pensez-vous de ces culottes ?


Signaler une erreur


Ailleurs sur le web