Actualités

Nice: il se rend dans une clinique pour faire contrôler la prostate et finit amputé des jambes et des doigts


« Chaque minute, chaque seconde, je sens mes pieds comme s’ils étaient toujours là et puis je me souviens que je ne les ai plus. Je ne dors plus, je ne respire presque plus… »

Entré à la clinique Saint-Antoine à Nice pour un simple contrôle de la prostate le 21 novembre 2016, Sassi Ayeb explique avoir vécu un calvaire. Trois jours après l’examen, il dit avoir été terrassé par une forte fièvre. Tout début décembre, il est hospitalisé à l’Archet 2, où, affirme-t-il, les médecins lui ont indiqué qu’il était porteur de la bactérie klebsiella pneumoniae, multirésistante aux antibiotiques et à l’origine de maladies nosocomiales.

À lire aussi : 20 moments gênants où des parents n’ont pas pu contrôler ce qui est sorti de la bouche de leurs enfants en public

Une maladie nosocomiale à l’origine de l’amputation

Cette bactérie multirésistante à l’origine de maladies nosocomiales a-t-elle été contractée au sein de la clinique? En octobre 2018 cette dernière a été assignée en référé à verser à Sassy Ayeb une provision de 57.000 euros. En attendant de la recevoir, Sassy Ayeb est sans emploi et sans toit,  mais la souffrance ne s’arrête pas là : « Chaque minute, chaque seconde, je sens mes pieds comme s’ils étaient toujours là et puis je me souviens que je ne les ai plus. Je ne dors plus, je ne respire presque plus… »

L’établissement, interrogé par nos confrères, se dégage de toute responsabilité et explique avoir « une certification A par la haute autorité de santé et un score Icalin de 100% ». Une certification qui « évalue les moyens mis en oeuvre pour prévenir les infections nosocomiales ».

Pour la clinique, seule une « expertise médicale dans le cadre d’un recours juridique pourrait statuer sur les causes réelles de l’infection de ce patient ». Le quinquagénaire, quant à lui, attend désormais que l’affaire soit jugée sur le fond.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur