Actualités

Hurlements, prières et pleurs : un vol cauchemardesque pour une centaine de passagers paniqués (Vidéo)


Le vol a dû paraître très long pour ces passagers, terrifiés. Leur avion, qui reliait Riyad à l'aéroport de Srinagar, en Inde, a été pris dans d'importantes turbulences. Des passagers de l'avion ont filmé les scènes de panique.

On parle de :

En embarquant samedi 11 juillet à l’aéroport de Ryiad, en Arabie Saoudite, ces passagers ne pensaient pas vivre une telle frayeur.

Leur avion, affrété par la compagnie aérienne IndiGo, s’apprêtait à rejoindre l’aéroport de Srinagar, en Inde, lorsqu’il a été pris dans d’intenses turbulences.

La carcasse entière de l’avion de ligne se met alors à trembler, tandis que le personnel aérien tente de rassurer les passagers, en vain.

Les dossiers des sièges vacillent violemment et la panique gagne les passagers, notamment lorsque l’avion s’affaisse soudainement entre deux turbulences.

Hommes et femmes, apeurés, crient et pleurent pour certains. Comme le montre la vidéo capturée par l’un des passagers, d’autres récitent des versets du Coran.

À lire aussi : Elle passe une nuit cauchemardesque dans sa chambre d’hôpital à Paris

Les turbulences sont si fortes que certains passagers du vol Riyad-Srinagar perdent l’équilibre

Un passager s’est confié au tabloïd anglais Mirror, rapportant que les turbulences rencontrées par l’avion ont été si fortes, que certains passagers sont tombés de leur siège.

« Quelques fois, l’avion ​​a tremblé dangereusement, ce qui a paniqué les passagers, en particulier les personnes âgées qui ont perdu l’équilibre malgré le port de la ceinture de sécurité », rapporte-t-il.

Heureusement, l’appareil est parvenu à se poser sans encombre à l’aéroport de Srinagar et les passagers, tous soulagés, ont pu descendre sur la terre ferme.

La compagnie aérienne IndiGo n’a pour l’heure pas expliqué pourquoi l’avion avait rencontré de telles turbulences. Ces phénomènes atmosphériques peuvent être causés par les orages, les nuages, le vent, mais également par d’autres avions.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur