Tranche de vie

Benjamin Castaldi arnaqué de 250 000 euros : cet achat d’un château qui a tourné au fiasco


Jamais avare en confidences, Benjamin Castaldi a une fois de plus parlé de ses malheurs financiers sur le plateau de TPMP. Le 1er mars 2022, le chroniqueur est revenu sur cette arnaque immobilière dont il a été victime. Il a révélé avoir perdu aux alentours de 250 000 euros.

Il ne se passe pas un épisode de TPMP sans que Benjamin Castaldi évoque son passé sans langue de bois. En effet, l’acolyte de Cyril Hanouna a décidé de ne plus rien à cacher aux téléspectateurs. Que ce soit sa vie amoureuse, ses folles dépenses ou ses problèmes d’argent. Pour rappel, le chroniqueur de 51 ans était l’un des présentateurs les plus prolifiques des années 2000.

C’est à lui que l’on doit l’animation de la première émission de télé-réalité française baptisée Loft Story en 2001. A l’époque, ce programme inédit a fait un carton. Fort de son succès, le père de Simon Castaldi a réitéré l’exploit chez le groupe TF1 avec Secret Story. En ce sens, il pouvait se permettre de mener une vie de luxe avec son salaire plus que confortable.

A l’évidence, l’argent coulait à flots. Ainsi, Benjamin Castaldi souhaitait construire son empire. Seulement, les choses ne sont pas déroulées comme prévu. Une bonne affaire immobilière s’est révélée être un fiasco.

Benjamin Castaldi sans langue de bois dans TPMP
Benjamin Castaldi sans langue de bois dans TPMP – ©C8

À lire aussi : « L’addition faisait 70 000 dollars » : Benjamin Castaldi revient sur cette folle soirée avec deux stars

Benjamin Castaldi s’est fait rouler dans la farine

Comme à son habitude, le trublion de C8 a interrogé ses chroniqueurs dans l’émission du 1er mars dernier. Celui que l’on surnomme Baba a ainsi demandé aux membres de la joyeuse bande de révéler la plus grosse arnaque dans laquelle ils sont tombés. Fidèle à sa réputation, l’époux d’Aurore Aleman s’est fendu d’une nouvelle confidence sur le plateau de TPMP.

Plein aux as, Benjamin Castaldi cherchait un business juteux pour investir son argent. En tant que père de famille digne de ce nom, il espérait mettre ses enfants à l’abri du besoin. Malheureusement, le célèbre animateur n’a croisé que des gens peu scrupuleux sur sa route. Pire encore, il a fréquenté des personnes malhonnêtes qui ne pensent qu’à l’appât du gain.

C’est en tout cas la description que Benji a donné de cet homme d’affaires. Ce dernier lui a conseillé de devenir le propriétaire d’un château en 2003. De cette manière, il pouvait profiter de la loi Malraux et obtenir un crédit d’impôt pour un investissement dans les monuments historiques. A l’évidence, le financier véreux a réussi à le convaincre puisqu’il a acheté le domaine sans même le visiter.

Dès lors, l’ancien animateur de Loft Story s’est fait arnaquer. En effet, il est tombé dans le panneau. « Donc j’ai acheté un château, mais il avait une grosse mérule. C’est un gros champignon. Et la mérule, elle a mangé le château », a-t-il confié. Pourtant, il a déboursé entre 200 000 à 250 000 euros pour devenir le propriétaire de ce bien immobilier. Aujourd’hui, ce pseudo « monument historique » existe encore, mais il est tombé en ruines.

Cette autre arnaque immobilière

Apparemment, Benjamin Castaldi ne serait pas des plus chanceux en affaires. En effet, le château délabré aurait dû être reconstruit. Seulement, « (…) le mec qui a pris l’argent des travaux, il est parti… avec l’oseille… ». Toujours dans le même registre, le quinquagénaire a dépensé 2 millions d’euros pour l’achat d’un immeuble. Pourtant, « à la revente, aux enchères, quand j’ai été saisi et qu’ils m’ont tout pris, ça s’est revendu 400 000 euros ».

A cela s’ajoute l’arnaque à hauteur de 150 000 euros lorsqu’il avait 19 ans. Il s’agissait pourtant d’un héritage, « les économies de toute une vie ». Nul doute que Benjamin Castaldi a appris de ses erreurs. D’ailleurs, il a tenu à prévenir tout le monde dans TPMP. « (…) si les gens nous écoutent, quand on vous dit que vous allez faire une économie d’impôts, n’y allez jamais. Ça n’existe pas », a-t-il conclu.

Signaler une erreur