Tranche de vie

Benjamin Castaldi escroqué : le chroniqueur de TPMP revient sur l’arnaque à « un million »


Fidèle à sa réputation, Benjamin Castaldi s’est une nouvelle fois laissé aller à quelques confidences sur le plateau de TPMP. Cette fois, le célèbre chroniqueur est revenu sur cette terrible escroquerie dont il a été victime à l’âge de 19 ans. Selon ses propos, il a perdu une grande partie de son héritage.

Jamais avare en confidences, Benjamin Castaldi est visiblement passé à la vitesse supérieure cette année. En effet, le chroniqueur de 51 ans se montre transparent avec les fanzouzes et n’hésite jamais à parler de sa vie privée et de ses folles aventures. Dernièrement, il a notamment fait des révélations sur sa liaison avec une chanteuse des Spice Girls.

Cependant, l’acolyte de Cyril Hanouna s’est livré à une confidence moins glamour sur le plateau de TPMP le 7 février 2022. En effet, l’ancien animateur de Loft Story a parlé de cette mésaventure vécue pendant sa jeunesse. Selon ses dires, un faux manager a réussi à le berner et à gagner sa confiance. Du coup, il s’est fait arnaquer à hauteur d’« un million de francs », soit 150 000 euros, à seulement 19 ans.

Benjamin à ses débuts à la télé
Benjamin à ses débuts à la télé – ©instagram/ @b_castaldi

À lire aussi : « Le chroniqueur qui a l’hygiène la plus limite ? » : Kelly Vedovelli balance un gros dossier dans TPMP

Quel est le lien entre Simone Signoret et Benjamin Castaldi ?

Né le 28 mars 1970 à Boulogne-Billancourt, Benjamin Castaldi est le fils unique de Catherine Allégret et Jean-Pierre Castaldi. Il est le petit-fils de la célèbre actrice Simone Signoret et Yves Allégret. Le chroniqueur de TPMP a ainsi vécu une partie de son enfance aux côtés de la comédienne et son compagnon. Il garde d’ailleurs de bons souvenirs des moments passés en compagnie de ces deux monstres sacrés du cinéma. Dans Vivement dimanche sur France 2, il n’a pas pu retenir ses larmes après une séquence émouvante sur ses grands-parents.

Comment s’est-il fait arnaquer ?

Mis à part sa prodigieuse carrière dans l’audiovisuel, le chroniqueur de TPMP est aussi issu d’une famille de stars. En ce sens, on s’imagine que Benjamin Castaldi va probablement laisser un héritage colossal à ses enfants : Simon, Enzo, Julien et Gabriel. Pourtant, il en a perdu une grande partie à l’âge de 19 ans. Dans le talk-show de C8, le quinquagénaire s’est confié sur la pire arnaque dont il a été victime.

« (…) Je sortais de mes études et à l’époque, je voulais relancer la carrière d’une chanteuse israélienne qui s’appelle Esther Galil. Du coup, je rencontre celui qui se faisait passer pour son manager (…) Je l’ai financé, je l’ai emmené à Los Angeles, je lui ai payé son hôtel, je lui ai payé ses billets d’avion, des bagnoles »

De toute évidence, le petit-fils de Simone Signoret n’a pas lésiné sur les moyens afin l’artiste se retrouve sur le devant de la scène. Pourtant, son initiative n’a pas eu le résultat escompté. En effet, il est resté au même point de départ, et ce, malgré ses efforts. Le retour sur investissement tardait à arriver. Du coup, il a interrogé l’imposteur : « Mais quand est-ce que les contrats arrivent, quand est-ce que l’argent va arriver ? ».

Le faux manager a dilapidé son héritage

En fait, il s’agissait d’une somme astronomique jetée par la fenêtre. En effet, Benjamin Castaldi s’est rendu compte de l’escroquerie en écoutant par hasard à la porte de la chambre de l’arnaqueur. « J’arrive tout doucement et j’entends : ‘C’est bon, Castaldi, je l’ai complètement rincé. L’opération est presque terminée, je vais pouvoir rentrer », confie-t-il sur le plateau de TPMP.

Continuant sur sa lancée, le mari d’Aurore Aleman a reconnu que : « Le mec, il m’avait inventé tout un mytho et je suis complètement tombé dedans bien volontiers, mais c’était bien ficelé ». Du coup, il a perdu « un million de francs ». Selon ses propos dans les colonnes du Parisien en 2014, il s’agissait d’un héritage, « les économies de toute une vie ».

Signaler une erreur