People

Benjamin Castaldi fond en larmes dans Vivement dimanche sur France 2


Invité sur le plateau de Vivement dimanche sur France 2, Benjamin Castaldi a répondu aux questions de Michel Drucker au sujet de ses grands-parents. Le chroniqueur de TPMP n’a pas pu retenir ses larmes en découvrant des images de leur maison d’Autheuil.

On parle de :

Celui qui a fait ses débuts dans l’émission de France 2 était de retour sur le fameux canapé rouge pour replonger dans ses souvenirs d’enfance. Face à Michel Drucker, l’un de ses mentors, Benjamin Castaldi s’est montré transparent sur les prodigieuses carrières de ses grands-parents.

L’acolyte de Cyril Hanouna est en effet le petit-fils d’une star du cinéma français. En effet, l’actrice Simone Signoret a marqué les esprits entre les années 40 et 80. Elle a notamment donné naissance à Catherine, la mère de Benji. Ainsi, ce dernier a vécu une partie de son enfance aux côtés de la comédienne et son compagnon Yves Montand.

Lors de cette interview dans l’émission Vivement dimanche, Michel Drucker a fait une belle surprise à son invité. Le chroniqueur de TPMP a en effet eu l’occasion de découvrir un reportage sur ses célèbres grands-parents réalisés en 1994. A la vue de la demeure à Autheuil, l’ancien animateur de Loft Story a versé quelques larmes.

Benjamin Castaldi - Michel Drucker
©France 2

À lire aussi : Benjamin Castaldi dévoile la somme astronomique de ses divorces : « On parle en millions »

Les bons souvenirs de son enfance passés avec ses grands-parents

Bien avant de devenir le chroniqueur emblématique de TPMP, Benjamin Castaldi avait côtoyé deux monstres sacrés du cinéma durant sa tendre enfance. C’est justement pour évoquer la mémoire d’Yves Montand qu’il est venu sur le plateau de Vivement dimanche. De toute évidence, l’ex de Flavie Flament ne garde que de bons souvenirs en compagnie de son illustre grand-père par alliance.

Celui qui avait fait des révélations sur cette folle soirée avec deux stars était très ému en découvrant un documentaire inédit sur les lieux qui ont marqué son enfance. L’homme de 51 ans s’est souvenu de cette maison où il avait logé pendant ses études. Baptisé La Roulotte, cet appartement de l’île de la Cité à Paris était le «petit pied-à-terre » de ses grands-parents.

Par la suite, Michel Drucker avait a fait une belle surprise à Benjamin Castaldi en diffusant les images de leur demeure à Autheuil en 1994. L’animateur de France 2 a notamment déclaré : « (…) tout était resté: son gilet, ses lunettes, sa fameuse machine à écrire ».

Le père de Simon Castaldi a ainsi remarqué que le lieu est intact. Il y avait de nombreux clichés souvenirs dont ceux de Benji durant sa tendre enfance. Très ému, l’ancien animateur de Secret Story n’a pas pu retenir ses larmes.

« Je ne sais pas comment vous avez eu ces images, mais ce qui est fou c’est que la maison n’a pas bougé. Quelque part, elle est toujours là, c’est bien »

Face à Michel Drucker, le quinquagénaire a confié que des générations d’acteurs se sont défilées dans cette demeure d’Yves Montand et Simone Signoret. Sa grand-mère avait d’ailleurs écrit « La Nostalgie » à Autheuil.

Benjamin Castaldi rétablit la vérité sur la disparition d’Yves Montand

L’ambiance était particulièrement électrique sur le plateau de TPMP, le 9 novembre 2021. En effet, Cyril Hanouna recevait Emmanuel Bonini pour parler de son livre intitulé « Le véritable Yves Montand ». Etant donné la réaction de son petit-fils en plein direct, l’auteur avait dressé un tableau relativement peu flatteur du chanteur. Il a notamment évoqué ses aventures présumées dans cet ouvrage.

Visiblement en colère, Benjamin Castaldi était à deux doigts d’en découdre avec l’invité de Baba. Loin de se défiler, l’écrivain a répondu du tac au tac au chroniqueur de TPMP. Par ailleurs, Benji est revenu sur les circonstances de la disparition de l’acteur dans Vivement dimanche.

Pour rappel, le compagnon de Simone Signoret s’est éteint à l’âge de 70 ans en novembre 1991. Il avait rendu son dernier souffle après avoir succombé à une crise cardiaque à Senlis, juste après le tournage du film IP5 de Jean-Jacques Beineix.

« On va rétablir une légende et une connerie qui a été dite (…) C’est pas Beineix qui a …, pas du tout du tout (…) Montand quand il va dans le lac, il y va parce qu’il a envie d’y aller, pas parce qu’on le force à y aller. Voilà il y a eu trop de bêtises sur ce film, qui était au demeurant très beau »

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur