Société

Vacances d’été : la mauvaise nouvelle tombe avant le grand départ des Français


Nous y sommes presque : les vacances d’été arrivent à grands pas. Dans quelques jours, retour à la plage, en famille, ou entre amis, dans des villas ou des bungalows. On vous donne des détails sur les menaces qui planent sur cette saison estivale.

Ces deux dernières années, les Français ont sans nul doute fait face à des situations sans précédent. En 2020, la pandémie de Coronavirus a frappé de plein fouet l’Hexagone. Alors que les sous-variants d’Omicron ont pris de l’ampleur, Vladimir Poutine a envahi l’Ukraine fin février 2022. Il s’en suit une inflation galopante et la hausse généralisée des prix. Malgré les aides financières du gouvernement, les citoyens constatent avec inquiétude la dégradation de leur pouvoir d’achat. La flambée des prix à la pompe pèse notamment sur leur budget vacances.

Cette année, les Français espèrent tous profiter de leurs vacances d’été suite à la levée des restrictions sanitaires. En ce sens, le problème sur le financement reste actuellement l’une des préoccupations majeures des parents. En effet, la question du budget revient toujours sur le tapis. Celui-ci sera en baisse de 8% cette saison estivale par rapport à celle de 2019, selon l’étude annuelle Cofidis/CSA Research.

À lire aussi : La tombe de la petite Maëlys a été vandalisée, sa mère lance un appel au voleur

Les Français contraints de changer leurs plans initiaux pour les vacances d’été

D’après les résultats de cette étude CSA Research pour Cofidis, les Français qui partent en vacances cette année prévoient de dépenser en moyenne 1641 euros. Pourtant, le budget était de 1765 euros en 2019, soit avant la pandémie de Covid-19. Les écarts se creusent en fonction des générations et des catégories socioprofessionnelles. Par exemple, les 18-24 ans comptent dépenser 1 141 euros seulement, et les 65 ans et plus, 1 930 euros. Au directeur du Protourisme, Didier Arino de déclarer : « les vacances d’été vont coûter 12 % plus cher cette année à cause de l’inflation ».

Pour une famille de quatre personnes, il faut au moins 1900 euros de budget pour les vacances d’été. De ce fait, de nombreux foyers sont obligés de changer leurs plans initiaux. Beaucoup ont fait une croix sur le séjour à l’étranger, notamment à cause du prix des billets d’avion. Les vacances à la plage et camping ne sont pas une mince affaire pour autant. Frédéric, un père de famille qui travaille dans le chantier s’est confié à ce sujet :

« Une semaine de camping c’est 1.500 euros. Deux semaines c’est 3.000. Plus les frais à côté, ça fait vite 5.000 euros. Et je suis resté en France et je n’ai pas fait grand-chose »

Il n’est d’ailleurs pas le seul à chercher de véritables alternatives avec un budget serré. L’inflation en est bien évidemment l’une des causes. Laetitia, mère d’un garçon de 11 ans va notamment partir dans le Sud chez sa famille. De cette manière, elle règle le problème de l’hébergement, une dépense en moins.

Les réservations en hausse pour l’été

Malgré tout, 63% des citoyens envisagent de partir en vacances cet été. Didier Arino explique que « c’est ancré dans la culture des Français depuis les congés payés ». 8% seulement  songeraient à y renoncer. Selon les informations relayées, les opérateurs de tourisme seraient en avance sur leurs chiffres d’affaires par rapport à 2019. « Les gens ont réservé plus vite. Ils ont besoin de plus de vacances et ont anticipé que les Français vont partir plus en France et donc ont réservé plus vite pour avoir de la place », confie le spécialiste du secteur. Quoi qu’il en soit, les restrictions budgétaires sont toujours d’actualité.

Signaler une erreur