Police et Justice

Le mariage d’un policier belge fait polémique sur les réseaux sociaux

Le mariage d'un policier belge à Saint Amand
Les invités étaient présents en nombre à ce mariage célébré samedi 23 janvier à Saint-Amand, en Belgique. Crédits : Twitter
4 Partages

Samedi 23 janvier, un policier de la zone de Klein-Brabant s'est marié à Saint-Amand, commune de la province d'Anvers (Belgique). L'évènement a réuni de nombreuses personnes devant la maison communale. Visiblement, celles-ci ne respectaient pas les règles de distanciation sociale en vigueur, de quoi provoquer la colère des internautes.

à découvrir

Une photo de l’heureux évènement circule sur Twitter. Sur ce cliché, des dizaines de personnes sont rassemblées sur le trottoir tandis que des voitures de police ferment l’accès. Les invités présents devant la maison communale de Saint-Amand portent bien un masque, mais ils ne respectent clairement pas la distanciation sociale.

Les amis policiers du marié ne font pas respecter les mesures sanitaires

En outre, les mesures sanitaires en Belgique ne permettent pas d’inviter plus de six personnes à un mariage. Quant aux rassemblements extérieurs, ils sont limités à quatre personnes. Dans tous les cas, la distanciation physique doit être respectée.

La Gazet van Antwerpen rapporte que certains collègues du policier se trouvaient sur place. Ils n’ont pas fait respecter les règles en vigueur. A l’intérieur de la maison communale, les mesures sanitaires ont en revanche été respectées.

Une photo de l’évènement partagée sur les réseaux sociaux provoque l’indignation. Beaucoup d’internautes jugent que « les règles ne sont pas les mêmes pour tous » et que les policiers n’ont rien fait pour respecter les mesures sanitaires. Certains internautes estiment même qu’ils devraient être sanctionnés, par souci d’égalité devant la loi.

Le mariage du policier belge fait polémique sur Twitter

L’affaire semble embarrasser la police belge, puisque le chef de zone Jan Van de Vreken a lancé une enquête interne. Celle-ci vise à déterminer si les agents présents au mariage ont bien enfreint les règles sanitaires. Le chef de la police semble déterminé à comprendre pourquoi aucune sanction n’a été prise à l’encontre des protagonistes.

La police belge est d’ordinaire prompte à intervenir en cas de non-respect des consignes sanitaires. Le petit Vinz et ses parents en avaient d’ailleurs injustement fait les frais, le samedi 09 janvier à Hasselt, dans le Limbourg. Les proches du petit garçon avaient organisé une fête pour célébrer son retour à la maison. L’enfant de 8 ans venait de multiplier les séances de chimiothérapie pour traiter un cancer.

Un voisin avait prévenu la police de manière anonyme. Les agents dépêchés sur place avaient alors constaté que les mesures sanitaires étaient bien respectées. Personne n’avait été verbalisé, mais la fête du petit Vinz avait été gâchée.

Signaler une erreur