Actualités

Belgique : flashé à 306 km/h sur l’autoroute, il ne sera pas verbalisé


Flashé à 306 km/h sur l’autoroute, il aurait dû écoper d’une lourde amende et même être poursuivi devant la justice. Pour l'instant, il n’encourt aucune poursuite. On vous explique pourquoi.

On parle de :

Les radars aident-ils vraiment à réduire les accidents routiers ? Ces dispositifs qui ont fait leurs preuves restent quoi qu’il en soit l’un des atouts majeurs de la police. En 2017, le NK7 avait notamment fait son apparition dans les communes belges.

Mi-octobre 2020, la police de la route avait donc calibré le dispositif pour une vitesse de 300 km/h. Comme à l’accoutumée, les autorités scrutaient les moindres écarts sur la E313 dans la province de Liège à Boirs (Bassenge).

Comme le rapporte Sudinfo, le NK7, installé sur un trépied et embarqué dans une voiture de police a enregistré une vitesse de 306 km/h. Seulement voilà, ces radars ne sont pas homologués au-delà de 300km/h. De plus, il n’y a pas d’images du véhicule en infraction. C’est justement pour cette raison que le chauffard s’en est sorti sans aucune amende.

conduite - excès de vitesse
Image d’illustration – ©depositphotos

À lire aussi : Verbalisé huit fois pour non-respect du confinement, cet homme de 35 ans écope d’une sanction exemplaire

Un vide juridique

En temps normal, l’automobiliste aurait dû recevoir une amende salée en raison de cet excès de vitesse et même être convoqué devant la justice. Pourtant, il ne sera pas poursuivi. Sudinfo a mené l’enquête auprès de plusieurs administrations fédérales. Le but était de connaître si une augmentation de l’étendue de mesure des radars serait envisageable.

En attendant de plus amples informations du côté du SPF (Sender Policy Framework), le ministre de la Mobilité s’est montré très clair sur sa prochaine initiative. En effet, Georges Gilkinet a fait savoir qu’il allait se pencher sur la question. Ce, avant de déclarer :

« Même si les radars ne sont pas étalonnés jusqu’à de telles vitesses, il serait incompréhensible que cet automobiliste ne soit pas poursuivi par la justice. La lutte contre l’incivisme sur la route et contre la récidive fait partie de mes priorités, avec pour objectif de diminuer drastiquement le nombre de victimes de la route (…) la mobilité est une liberté, celle-ci doit s’arrêter là où la vie des autres est en danger »

Le ministre a parlé d’un comportement intolérable et à l’évidence, il souhaite combler ce vide juridique en discutant de cette affaire auprès de ses collègues. Même son de cloche du côté du conseiller communal à Brugelette Michel Niezen qui a ajouté que la loi fait défaut dans ce cas précis. Quant au Het Nieuwsblad, le quotidien belge penche pour une amende pour « obstruction délibérée de la circulation ». Oui, mais encore faut-il réussir à le retrouver.

A la poursuite d’une conduite sécuritaire

C’est un fait, personne (automobilistes, cyclistes, piétons …) n’est à l’abri des différents dangers inhérents à la conduite sur le réseau routier public. Les facteurs qui peuvent provoquer ces accidents sont notamment l’excès de vitesse, la fatigue, les boissons alcoolisées et les stupéfiants.

De ce fait, il faut adopter une bonne conduite pour éviter les démêlés avec la justice et mieux encore, pour prévenir les accidents de la route. En effet, il suffit d’une fraction de seconde pour commettre l’irréparable. Voici quelques points importants du Code de la route :

  • porter sa ceinture de sécurité ou un casque homologué
  • respecter les distances minimales de sécurité
  • respecter les limitations de vitesse
  • respecter les stops et feux rouges
  • ne pas conduire en ayant bu ou consommer des stupéfiants…

Bien entendu, il faut faire preuve de vigilance. De plus, il est nécessaire d’adapter sa conduite à chaque situation liée à des conditions de circulation difficiles (nuit, pluie, neige …). Dans le cas d’un trajet de longue durée, il est primordial de s’arrêter toutes les deux heures. Sur l’autoroute, il est préférable de faire une pause d’au moins vingt minutes afin de prévenir la somnolence.

Enfin, dernier point, mais non des moindres : le bon entretien du véhicule. La vérification régulière de sa voiture et de ses équipements joue un rôle important dans la prévention des accidents.

Optez pour un stage de sensibilisation à la sécurité routière. De cette manière, vous pouvez adopter une bonne conduite. L’objectif étant d’éviter la répétition de comportements à risque sur la route. De plus, il est possible de récupérer des points du permis de conduire.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur