Société

Pourquoi le radar urbain fait-il autant peur aux automobilistes ?


Désormais, il vaut mieux éviter les excès de vitesse avec ce redoutable dispositif mis en place. En effet, le radar urbain débarque dans les villes françaises et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a plus d’un tour dans son sac.

On parle de :

Il ne sera pas facile pour les conducteurs de les repérer. Plus petit que le radar tourelle, cet appareil de contrôle nouvelle génération s’installe sans peine sur le mobilier urbain à l’exemple des lampadaires ou bien des poteaux.

Équipement de terrain urbain (ETU) de son vrai nom fait tout d’abord son entrée dans le Pays de Montbéliard. En effet, depuis le 26 juillet 2021, ces petits boîtiers sont progressivement installés sur une trentaine de sites de l’agglomération pour une sérieuse phase d’expérimentation.

Les radars urbains ont déjà fait leur apparition sur les bords des routes des communes de Pont-de-Roide, Valentigney et Bondeval dans le Doubs. Mis à part l’excès de vitesse, ils peuvent également détecter d’autres infractions routières. L’absence de ceinture et l’usage du téléphone portable au volant ne passeront plus inaperçus.

À lire aussi : La plus grosse araignée du monde fait autant peur que son nom : 'Goliath birdeater'

Très discrets et mobiles

Comme mentionné plus haut, le radar urbain est plus petit que ses ancêtres. Par conséquent, il peut facilement se fondre dans le décor. En ce sens, il est redoutable, car difficilement repérable à bord d’un véhicule. Pour couronner tout, cet appareil de contrôle nouvelle génération sera déplacé d’un site à un autre.

vitesse
Image d’illustration – ©depositphotos

A l’heure actuelle, les radars urbains sont placés sur 30 sites sujets aux accidents. Au vu de leur caractéristique et de leur nombre, les infractions routières vont probablement baisser. C’est en tout cas l’objectif des autorités et les collectivités. D’où, cette phase de test. En effet, selon le sous-préfet Jean-Richert, il est grand temps d’améliorer la sécurité en ville.

piétons
Image d’illustration – ©depositphotos

Il semble inutile d’essayer de mémoriser les endroits où ils sont placés. La raison ? La sécurité routière va employer la technique du leurre. En d’autres termes, sur quatre cabines, une seule sera réellement équipée d’un radar urbain. De quoi dérouter les automobilistes.

feu tricolore
Image d’illustration – ©depositphotos

En plus de scruter les infractions routières (mauvaises distances de sécurité, non-respect d’un feu tricolore et du cédez-le-passage …), les radars urbains détectent également les comportements à risque. Quant aux excès de vitesse, il ne faudra pas s’attendre à une verbalisation par flash. Selon l’Automobile magazine, le petit boîtier fonctionne avec un flash invisible pendant la nuit.

Radar
Image d’illustration – ©depositphotos

Un déploiement général prévu en 2022

Après cette phase de test dans le Pays de Montbéliard et d’autres villes françaises qui durera jusqu’en janvier 2022, le radar urbain sera généralisé en France. Si bien sûr, l’expérimentation est concluante. Les comportements au volant doivent donc s’adapter afin que la vitesse se réduise. C’est sans doute de cette manière qu’il est possible d’améliorer la sécurité routière.

enfant
Image d’illustration – ©depositphotos

Cependant, force est de souligner que ces appareils ne sont pas actifs en permanence. En effet, seuls 20% de ces petits boîtiers fonctionnent pour les contrôles. Voilà de quoi rassurer les as du volant.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur