Télé

Koh-Lanta : intimité, hygiène, dispositif médical… Les réponses aux questions que l’on se pose tous


Des préservatifs sont-ils à disposition des aventuriers ? Comment les candidates gèrent-elles leurs règles ? Quels objets peuvent-ils emporter avec eux ? Voilà autant d’interrogations qui taraudent l’esprit des fans de Koh-Lanta. Voici les réponses aux questions que vous vous êtes toujours posées sur le programme de TF1.

C’est un fait, l’ALP (Adventure Line Productions) ne dévoile pas tout le quotidien des naufragés à l’antenne. Les cameramen s’interdisent par exemple de filmer un éventuel rapprochement physique entre les candidats. On apprend davantage à ce sujet grâce aux révélations de certains participants à l’instar de Cindy Poumeyrol.

Force est de souligner que Koh-Lanta n’est pas une émission de télé-réalité à l’instar de Moundir et Les Apprentis aventuriers. En effet, il s’agit d’un jeu de survie adapté du programme américain Survivor. En ce sens, le confort et le bien-être ne font pas partie des priorités dans le quotidien des candidats sur l’île.

Néanmoins, Denis Brogniart et son équipe prennent toutes les précautions nécessaires pour éviter les désagréments sur le camp. Il s’agit, entre autres, du dispositif médical mis en place, de l’hygiène et de l’intimité des naufragés.  

Koh-Lanta - Douche
©TF1

À lire aussi : Denis Brogniart fait une confidence qui va ravir les téléspectateurs de Koh Lanta

Où les aventuriers de Koh-Lanta font-ils leurs besoins ?

Force est de souligner que la production et le présentateur vedette de TF1 n’imposent aucune règle à ce sujet. En effet, ils laissent les candidats se débrouiller à leur façon. Bon nombre de participants qui se sont succédé depuis la toute première saison en 2001 ont ainsi appris de leurs erreurs. Dans un premier temps, « chacun fait ce qu’il veut où il veut », rapporte Julien Magne, directeur des programmes chez ALP.

Cependant, certains naufragés ont fait l’expérience de marcher dans ce que les autres ont fait, sans compter l’odeur. De ce fait, bon nombre d’aventuriers ont abandonné le mode « freestyle » pour mieux s’organiser. Sur l’île déserte, ils ont en effet creusé un trou pour faire leurs besoins, rapportent nos confrères de Télé-Loisirs. Bien entendu, ils prennent soin de « reboucher progressivement et signaler de manière visuelle pour que tout le monde sache ce qui s’y passe ».

Tout porte à croire que cette méthode est la plus adaptée à ce jeu de survie. Néanmoins, certains participants ont préféré une autre option : se soulager dans la mer.

Comment les candidates gèrent-elles leurs règles dans Koh-lanta ?

C’est l’une des questions qui reviennent régulièrement sur le tapis. Dans ce jeu de survie, les femmes sont considérées au même titre que les hommes. D’ailleurs, Clémence Castel ou encore Alexandra ont déjà prouvé qu’elles peuvent remporter la victoire face à la gent masculine.

Néanmoins, l’équipe de Koh-Lanta prend tout de même les précautions nécessaires liées à l’hygiène intime. Ainsi, la production demande aux candidates d’emmener tout ce dont elles ont besoin avant le début de l’aventure. A la période fatidique, car seules quelques-unes restent suffisamment longtemps sur l’île, elles reçoivent des tampons.

D’après les informations rapportées par aufeminin, les participantes disposent d’ailleurs d’une « trousse de survie » contenant, entre autres, des serviettes hygiéniques et un gel hydroalcoolique. La production fournit aussi des pilules contraceptives pour celles qui suivent un traitement de ce genre.

Par contre, aucun nécessaire de beauté n’est à disposition à l’exemple de shampoing, dentifrice ou encore pince à épiler. Durant l’aventure, les naufragés doivent se contenter du minimum à savoir l’eau de mer et la pluie. Ainsi, ils doivent se donner à fond lors des épreuves de confort.

Qu’en est-il du dispositif médical ?

Denis Brogniart et son équipe ne sont pas contre les rapprochements physiques sur l’île. Cependant, le présentateur de TF1 et certains candidats ont déjà affirmé que la recherche de nourriture prime sur tout le reste. De plus, la baisse de libido n’est pas à exclure sur le camp. Malgré tout, une boîte de préservatifs est à leur disposition dans la malle des aventuriers. Seulement, personne ne les utilise.

Par ailleurs, un infirmier urgentiste suit les naufragés lors de leurs déplacements sur les lieux de tournage.  Etant donné qu’il s’agit d’un jeu de survie, un hôpital répondant aux normes internationales se trouve aussi à proximité, rapporte Télé-Loisirs.

Dispositif médical - Koh-Lanta
©TF1

Ces spécialistes de la santé peuvent prendre la décision de mettre fin à l’aventure d’un candidat s’ils jugent que son état est critique. Cependant, ils font généralement tout leur possible pour mettre sur pied les naufragés afin qu’ils puissent vivre leur rêve.

Signaler une erreur