Animaux

Ils veulent euthanasier leur vieux chien pour s’en débarrasser : le vétérinaire refuse et le sauve


Aux Etats-Unis, une famille n'a pas hésité à demander à un vétérinaire de tuer leur chien, devenu trop vieux. Heureusement, le professionnel a immédiatement refusé.

Cette histoire sordide prouve que si le chien est le meilleur ami de l’homme, en retour, ce dernier ne l’est pas forcément. Alors que la SPA a récemment dévoilé la liste des motifs d’abandon de chiens et chats les plus absurdes, aux Etat-Unis, un pauvre animal en a fait les frais.

Ses maîtres voulaient se débarrasser définitivement de lui en l’euthanasiant, mais un vétérinaire lui a sauvé la vie.

À lire aussi : Elle voulait se débarrasser d’un vieux vase, mais a très vite compris sa bêtise

Le chien devenu vieux est trop encombrant pour ses propriétaires

La famille d’Américains résidant à Atlanta était déterminée à se débarrasser de son vieux chien. L’animal, devenu trop âgé, ne les amusait plus.

Les maîtres, peu scrupuleux, ont alors fait appel à un vétérinaire pour mettre fin à la vie de leur chienne.

La vieille chienne dont les maîtres ne voulaient plus.
L’animal, âgé de plus d’une dizaine d’années, n’amusait plus ses maîtres. Source : Facebook Old Dog Home.

Une demande effarante, à laquelle le professionnel n’a heureusement pas répondu. Choqué, le vétérinaire a même décidé de garder le pauvre chien afin qu’il finisse paisiblement ses jours.

L’animal accueilli dans un refuge pour chiens âgés

Le vétérinaire, bien décidé à sauver la vie du vieil animal, a contacté la directrice du centre Old Dog Home. Cette association, qui recueille les chiens abandonnés car trop vieux, manquait de place. Mais en entendant l’histoire terrible de cet animal, la fondatrice a décidé de l’accueillir.

A son arrivée, la rescapée d’une dizaine d’années a été baptisée Holly.

La pauvre chienne souffrait alors d’une légère infection et son état était très confus. L’animal, choqué d’avoir été abandonné par ses maîtres, peinait à retrouver ses repères.

Au bout de quelques jours, Holly est parvenue à se sentir suffisamment en sécurité pour retrouver sa joie de vivre. La chienne attend désormais de nouveaux maîtres qui lui offriront de l’affection, quelles que soient les circonstances.

Signaler une erreur