Témoignages

Une maman bannie d’un parc d’attractions à cause de son short trop court (vidéo)

Bailey Breedlove
Bailey Breedlove a été expulsée du parc d'attractions Frontier City de Six Flags, dans l'Oklahoma. Crédits : TikTok @baileybreedlove970.

Début mai, une mère du Colorado (USA) a partagé une vidéo TikTok dans laquelle elle affirme avoir été raccompagnée à la sortie du parc d'attractions Six Flags, dans l'Oklahoma. La raison ? La longueur de son short, jugé « trop court » par un agent de sécurité.

Depuis sa mise en ligne sur TikTok, la séquence est devenue virale. On peut voir une mère de famille prise à partie par une personne vêtue d’un polo « police ».

« Ils disent que son short est trop court »

Dans la vidéo en question, tournée le 30 avril, Bailey Breedlove est assise sur un muret quand un officier s’approche d’elle. Le ton monte rapidement, tandis qu’un homme qui serait son compagnon filme la scène et explique : « Ils disent que son short est trop court ». L’agent demande alors à Bailey de présenter sa carte d’identité, tandis que celle-ci proteste. A ses côtés, une enfant en pleurs qui serait sa propre fille de 11 ans. L’Américaine assure avoir été ensuite « escortée vers la sortie », car elle n’avait pas voulu « acheter des shorts dans leur parc ».

Toujours selon Bailey Breedlove, l’altercation lui vaudrait d’être désormais bannie du parc pour cinq ans. De son côté, rapporte SudInfo, la police locale s’est défendue en faisant savoir qu’aucun de ses agents n’avait agit de la sorte.

Bailey Breedlove a été expulsée à cause de son comportement, assure le parc d’attractions

L’affaire qui a eu un fort écho sur les réseaux sociaux a poussé le parc Six Flags à réagir. Un porte-parole a déclaré au New York Post que Bailey Breedlove avait été interpellée en premier lieu parce que son short laissait voir une partie de son postérieur. Mais la longueur du vêtement ne serait pas la raison réelle de son expulsion du parc.

« On lui a donné de multiples occasions de se changer ou de se couvrir, mais elle a refusé », a précisé le porte-parole, qui explique que l’Américaine a été bannie avant tout « en raison de son comportement envers les membres de notre équipe et les autres clients du parc ».

Bailey Breedlove
Bailey Breedlove affirme avoir été expulsée du parc d’attractions à cause de son short trop court. A ses côtés, sa fille pleure. Crédits : TikTok @baileybreedlove970.

Bailey Breedlove, qui rapporte être autiste, affirme pourtant bien avoir été discriminée en raison de son short. Elle l’aurait aussi été à cause de son incapacité à s’exprimer clairement avec les gardes. « Je suis autiste et j’ai du mal à parler aux officiers », souligne-t-elle.

Le parc semble en effet bien stipuler un code vestimentaire à respecter. « Une tenue correcte doit être portée dans le parc à tout moment, notamment des chemises et des chaussures appropriées. Les vêtements ou les tatouages avec un langage ou des graphiques offensants ne sont pas autorisés », peut-on lire sur son site Internet.

Signaler une erreur