Actu

Une mère de famille expulsée d’un vol EasyJet à cause de son décolleté

2 Partages

L'affaire remonte au mois de juillet 2019, mais elle fait toujours polémique. Harriet Osborne, une Britannique de 31 ans, n'a pas pu embarquer dans un avion EasyJet. La raison de ce refus : sa tenue jugée indécente. Retour sur les faits. Découvrez dans la vidéo en haut de page.

Nous sommes à l’été 2019 et un fait divers secoue l’Angleterre : une jeune femme affirme avoir été éjectée d’un vol à cause de ses vêtements.

Une tenue trop suggestive, que les autres passagers n’auraient pas appréciée. La version délivrée par la compagnie EasyJet est tout autre. Alors, que s’est-il réellement passé à bord de l’avion ?

Harriet Osborne dit avoir pourtant caché avec du sparadrap

Le jour de l’embarquement à l’aéroport de Malaga (Espagne), la mère de famille porte un haut en dentelle. Un vêtement qu’elle apprécie pour son décolleté plongeant qui met en valeur sa poitrine. Mais à sa grande surprise, cette tenue aurait été jugée « indécente » par plusieurs passagers.

Le personnel à bord de l’avion demande à Harriet de revêtir un habit plus couvrant. La jeune femme refuse catégoriquement.

« L’équipage était épouvantable, je me suis sentie mal. Une hôtesse de l’air m’a interpellée devant l’ensemble des passagers de l’avion et m’a dit que je n’étais pas autorisée à rester en portant ce haut »,

rapporte la Britannique aux tabloïds The Sun et The Mirror.

Harriet, maquilleuse de profession, dit avoir pourtant apposé des bouts de sparadrap sur sa poitrine, car son haut était transparent.

Harriet Osborne
Harriet Osborne. Source : Instagram @harrietosbornee.

EasyJet se défend en affirmant que la passagère était agressive

Malgré les supplications de la jeune femme, elle est contrainte de débarquer. Face à la polémique, la compagnie EasyJet prend la parole pour livrer sa version.

Si la passagère n’a pas pu prendre part au vol reliant Malaga au Royaume-Uni, ce serait à cause de son comportement. Harriet aurait été vindicative envers le personnel.

« Après quelques plaintes, notre équipage a demandé à la passagère de porter un vêtement supplémentaire. Cependant, la femme s’est montrée agressive contre l’un de nos employés. Nous ne tolérons aucun comportement abusif envers notre personnel »,

fait savoir EasyJet à la presse anglaise.

Une mésaventure qui n’est pas sans en rappeler une autre, plus récente. Le 13 janvier 2020, Andréa Worldwide se trouvait à l’aéroport de Newark (Etats-Unis). La jeune femme n’a pas pu monter à bord de son vol en raison de son décolleté. Pour un membre de la compagnie United Airlines, sa tenue était trop provocante.


Signaler une erreur


Ailleurs sur le web