Témoignages

Moquée pour son surpoids à la plage, elle répond à ses détracteurs

Shelly Proebstel
Shelby Proebstel a été victime de grossophobie à la plage. Crédits : Facebook Bald and Beautiful.

En 2019 sur une plage de Nouvelle-Zélande, Shelly Proebstel a été victime de grossophobie. La jeune femme s'est exprimée sur sa page Facebook en écrivant une lettre ouverte à ceux qui se moquent des personnes en surpoids. Son témoignage poignant a été salué par beaucoup d'internautes sur la Toile.

Ce n’est un secret pour personne, notre société actuelle prône la minceur et les corps parfaits. La majorité des campagnes publicitaires mettent en scène des silhouettes fines et les rondeurs ne semblent pas tolérées. En témoigne la chanteuse Louane, moquée pour son poids lors de son passage dans The Voice. Dans ce contexte, assumer ses formes peut s’avérer particulièrement difficile pour celles et ceux qui ne répondent pas à ces critères de beauté et la grossophobie est malheureusement courante.

Une journée à la plage gâchée par des moqueries

Pour rappel, la grossophobie désigne le fait de discriminer une personne grosse à cause de son surpoids. Comme toute les discriminations, la grossophobie, outre le fait qu’elle soit intolérable, a des conséquences néfastes sur la vie des personnes concernées. L’estime des personnes qui en sont victimes peut être très dégradée et la vie quotidienne fortement impactée. Une simple sortie à la plage peut ainsi virer au cauchemar, Shelly Proebstel peut d’ailleurs en témoigner.

Le 12 janvier 2019, la jeune femme a décidé de raconter sa journée éprouvante sur la plage du Mont Maunganui Beach, en Nouvelle-Zélande. La colère de la jeune femme est à la hauteur de la gêne subie. Alors qu’elle voulait profiter de sa journée, elle a entendu des ricanements tandis qu’elle se dévoilait en maillot de bain. Des inconnus qui se trouvaient à proximité étaient en train de la regarder en se moquant. La raison de leurs moqueries ? Sa silhouette ronde.

Shelly Proebstel
Shelly Proebstel a publié une lettre ouverte sur Facebook pour répondre à ceux qui se moquent des personnes grosses. Crédits : Facebook Bald and Beautiful.

Dans une lettre ouverte publiée sur Facebook, Shelly tient ainsi à répondre à ses détracteurs et tous ceux qui se moquent des personnes grosses. Qu’a-t-elle à leur répondre : « F*ck you ! », écrit-elle en introduction avant de déplorer : « C’est à cause d’imbéciles comme vous que certaines personnes ne se sentent pas bien dans leur corps. »

Shelly montre son ventre avec fierté !

Pour Shelly Proebstel, si les femmes en particulier « n’ont pas confiance en elles (…) en portant quelque chose comme un bikini », c’est à cause de toutes les moqueries qu’elles peuvent subir. Des réactions aux conséquences dramatiques. « Certaines personnes s’affament et se rendent malades pour essayer d’avoir une ligne de mannequin », déplore la jeune femme qui liste les maladies pouvant en résulter : anorexie, boulimie, etc.

La jeune femme poursuit ensuite sa lettre ouverte en soutenant que ces personnes moqueuses ne sont pas entièrement responsables de leurs réactions, puisque la société entière appelle à la grossophobie. Mais Shelly leur demande de se mettre à la place des personnes dont ils se moquent : « Réfléchissez à la souffrance que vous pouvez engendrer. Tout le monde n’a pas une carapace pour se protéger », conclut-elle.

Shelly Proebstel
Shelly Proebstel a décidé de ne pas se laisser atteindre par les moqueries sur son poids. Crédits : Facebook Bald and Beautiful.

La lettre de la Néo-Zélandaise a été particulièrement commentée sur Facebook, où de nombreux internautes ont salué sa prise de parole. Quant à Shelly Proebstel, elle explique avoir hésité à se rhabiller sur la plage, avant de lever la tête avec fierté, sortir son ventre et porter son bikini sans honte. Sans doute la meilleure façon de répondre à la grossophobie !

Signaler une erreur