Témoignages

Une élève de 13 ans placée à l’isolement à cause de son maquillage


Lexi Pickerill, 13 ans, est scolarisée à l'Orme Academy du comté de Staffordshire, en Angleterre. La jeune fille a été placée à l'isolement à cause d'une coquetterie qui n'a pas plu aux dirigeants de son établissement. Sa mère les accuse de "discrimination".

Comme de nombreuses jeunes filles de son âge, Lexi Pickerill aime se maquiller. Cependant, son goût pour le maquillage lui a valu d’être isolée de ses camarades de classe de l’Orme Academy, le 6 juin dernier.

La mère de Lexi Pickerill est en colère

Selon The Mirror, Lexi Pickerill apprécie porter du maquillage que sa mère qualifie « d’alternatif ». L’adolescente se maquille notamment les yeux, en appliquant du fard à paupières et un trait d’eye-liner. « Elle ne porte pas de fond de teint, précise la maman de la jeune Anglaise. Mais elle se fait toujours reprendre à l’école parce qu’il y a une règle qui veut que le maquillage soit minimal et naturel. »

Début juin, la mise en beauté de Lexi lui a en effet valu d’être placée à l’isolement. Comment était-elle maquillée exactement ? Elle portait un trait d’eye-liner prononcé, comme le laissent apercevoir ses photos. Pour son établissement, ce type de maquillage enfreint les règles en matière de code vestimentaire. Lexi Pickerill a donc été isolée une première fois, avant de prendre la décision de ne plus revenir en cours le lendemain. En effet, l’Orme Academy lui a fait savoir qu’elle ne devait plus se maquiller de la sorte. Lexi était scandalisée et sa mère ne décolère pas.

Lexi Pickerill et son maquillage
Lexi Pickerill a été placée à l’isolement à cause de son maquillage. Crédit : The Mirror.

Une scolarité interrompue à cause d’un trait d’eye-liner

La maman de l’adolescente dénonce un acharnement propre à sa fille. « Il y a une tendance en ce moment avec des filles qui portent un maquillage lourd (…) pourtant, on ne leur demande pas de se démaquiller », déplore-t-elle. Quand Lexi Pickerill a souhaité savoir pourquoi on lui demandait de se démaquiller et pas les autres élèves, on lui aurait répondu qu’elle était la seule à se faire remarquer.

Pour la maman de Lexi Pickerill, la raison réelle de cet isolement serait la différence affichée par sa fille. « C’est OK pour les autres d’enfreindre les règles parce que beaucoup d’entre elles le font et se ressemblent. Lexi se maquille différemment et se démarque », souligne-t-elle. Pour l’adolescente, c’est la double peine. Sa scolarité ayant déjà été lourdement impactée par la crise sanitaire, elle ne va désormais plus en cours. Un choix que soutient sa mère, qui estime que l’école devrait être « un lieu où on s’exprime » et non « un camp militaire ».

Signaler une erreur