Sport

La première footballeuse transgenre à accéder en D1 se nomme Mara Gomez


Elle est la première footballeuse transgenre à disputer un match historique. Le 28 novembre, Mara Gomez a obtenu le droit de jouer en première division.

Pour Mara Gomez, c’est l’aboutissement d’un long combat semé d’embûches. Lundi 30 novembre 2020, la jeune femme est devenue la première footballeuse transgenre admise en D1. La sportive a fait savoir sa détermination à « continuer de progresser sans aucune espèce de plafond ».

À lire aussi : Qu'est devenue Mara Wilson, l’enfant star des films « Madame Doubtfire » et « Matilda » ?

Mara Gomez, première footballeuse transgenre admise en D1

« Aujourd’hui, j’ai débuté et je peux croire que des choses aboutissent, qu’elles réussissent, qu’elles se passent », s’est félicitée l’Argentine, malgré la défaite de son équipe de Villa Carlos contre Lanus, 7 à 1. La footballeuse venait d’obtenir l’autorisation de disputer ce match de première division A.

« Ce n’est pas une conquête individuelle, c’est une question sociale, collective »,

s’est réjouie Mara Gomez, 23 ans.

La sportive a rapporté à l’AFP avoir signé un contrat avec la Fédération argentine de football (AFA), afin de s’engager à suivre un traitement hormonal. Mara Gomez devra également se soumettre à des mesures régulières de son taux de testostérone, au début, mais aussi au cours des championnats. L’AFA veut ainsi éviter tout avantage par rapport aux autres joueuses en compétition.

Mara Gomez reçoit le même numéro de maillot que Diego Maradona

L’Argentine fait office de pionnier dans la lutte des transgenres. Dès 2012, ce pays d’Amérique latine a adopté une loi sur l’identité sexuelle. C’est d’ailleurs cette législation qui a permis à Mara de devenir officiellement une femme, sur sa carte d’identité.

Mara Gomez, née garçon, a commencé le football dès 15 ans. Elle s’est distinguée en inscrivant le plus grand nombre de buts, durant les deux dernières saisons. En recevant ce 30 novembre le maillot de Lanus, floqué du numéro 10 – celui de Diego Maradona -, elle était très émue.

« C’était émouvant, je ne m’y attendais pas », a-t-elle fait savoir.

Signaler une erreur