People

Prise pour une fille de joie, cette animatrice phare de M6 se fait arrêter par la police


L'animatrice raconte comment elle s’est fait arrêter quand les policiers ont cru qu’elle était en train de racoler les passants.

Un tournant assez drôle pour celle qui était en train de faire un live sur Instagram. Cette histoire date de 2020 et a bien fait couler de l’encre sur la toile. C’est en juin dernier que l’animatrice de M6 a évoqué le malentendu qui a provoqué une intervention de la police.

À lire aussi : Cyril Hanouna sur le point d’arrêter TPMP à cause d’une addiction ? « Je ne peux pas m’arrêter »

2020, une année particulièrement difficile

Le 5 juin 2020, Karine Le Marchand a été interviewée par Anne-Elisabeth Lemoine dans l’émission « C à vous ». L’occasion pour elle de revenir sur l’émission « L’amour est dans le pré ». Rappelons que la saison 17 qui était en préparation en 2021 n’a été diffusée que cette année.

Elle avait espéré que le tournage de la saison 16 fût moins compliqué que celui de la saison précédente. Cela n’a pas du tout été facile dû à la pandémie et aux mesures de restriction. L’équipe de production n’avait même pas la certitude de pouvoir présenter la saison 16 à la rentrée. Elle a finalement été présentée en février 2021.

Elle en a profité pour parler des conditions des agriculteurs. Karine Le Marchand avait expliqué que la pandémie n’a fait que compliquer le métier des agriculteurs. Ce n’était déjà pas facile avant l’arrivée de la pandémie et désormais, les agriculteurs vivent dans des conditions particulières.

Son émission à succès sur Instagram

C’est également dans cette émission de France 5 que Karine Le Marchand a parlé de ses lives sur Instagram. L’animatrice à plus de 650 mille abonnés et a pris pour habitude de partager son quotidien avec sa communauté virtuelle.

Dès le début de la pandémie, lors des périodes de confinement, l’animatrice avait décidé d’organiser des rencontres avec ses fans. Son but était de permettre à ses admirateurs de rencontrer leur grand amour en lui confiant leur avenir sentimental. Un programme à succès pour la jolie brune.

Elle a donc continué puisque les demandes avaient augmenté de jour en jour. Tout allait bien pendant les lives, mais une fois, quelque chose d’insolite s’est produit. En plein live, les policiers viennent vers elle parce qu’ils l’ont suspectée être en train de racoler sur le trottoir.

Karine Le Marchand confondue avec une fille de joie. 

Toujours, auprès d’Anne-Elisabeth, elle a expliqué comment le confinement lui était difficile à passer. C’est avec ses lives qu’elle a pu rester en contact avec ses abonnés.

L’émission leur a également permis de rencontrer le grand amour. Tout comme son émission à la télé ! Seulement, elle ne l’avait pas fait dans son appartement parisien. La présentatrice avait expliqué qu’elle était confinée en province.

« J’avais trois ados qui prenaient tout le wifi. Donc je prenais ma voiture et j’allais au village à 5 km et je me mettais dans ma voiture », a-t-elle dit devant les caméras de la cinquième chaîne.

C’était durant l’un de ces jours que les forces de l’ordre sont venues accoster.

« Je me suis fait arrêter un jour par les gendarmes parce que je pense qu’il pensait que je tap*nais », a-t-elle déclaré.

Heureusement que les policiers ont cru à la version officielle des faits ! Karine a expliqué que ces derniers ont vu qu’elle était en live. Karine Le Marchand n’a pas demandé si ces représentants de la force de l’ordre voulaient participer à sa petite émission. Par contre, elle avait affirmé à la télé avoir déjà reçu des demandes venant de policières.

Malgré le fait qu’on l’ait prise pour une fille de joie, la présentatrice vit plutôt bien cette aventure. Elle affirme que la situation était « très marrante ». On peut donc déduire qu’elle ne s’est sentie aucunement offusquée pour en tenir rigueur aux gendarmes. Comme quoi, elle est aussi sympathique dans la vraie vie qu’à l’écran !

Signaler une erreur