People

Karine Le Marchand : son puissant coup de gueule contre la télé-réalité et les selfies

Karine Le Marchand
Karine Le Marchand dénonce les selfies et la téléréalité. Crédits : Instagram.

Dimanche 7 février, l'animatrice d'Opération Renaissance a tenu à faire passer un message fort sur la position de la femme. Tout en publiant une ancienne séquence sur Instagram, elle a dénoncé le règne des selfies et de la télé-réalité.

à découvrir

Karine Le Marchand est du genre à dire tout haut ce qu’elle pense. C’est encore ce qu’elle a fait dimanche dernier, en prenant la parole sur les réseaux sociaux au sujet de l’image de la femme dans notre société.

Opération Renaissance, un programme de téléréalité très critiqué

La présentatrice de 52 ans, véritable pilier de l’Amour est dans le pré, est en ce moment critiquée pour son nouveau programme Opération Renaissance. Une émission de téléréalité qui suit de près les parcours de plusieurs personnes obèses tentant de changer de vie. Le concept a indigné plusieurs associations et personnalités, comme de nombreux téléspectateurs.

Karine Le Marchand est accusée de mettre en scène les difficultés des obèses pour faire de l’audimat. La présence de Cristina Cordula, reine du relooking sur M6, est également dénoncée. Dans Opération Renaissance, la Brésilienne se charge de trouver un nouveau look aux participants obèses. Beaucoup y voit une représentation des injonctions de la société envers les personnes de fortes corpulences.

Taxée de « grossophobe », l’émission de téléréalité de M6 a beaucoup de détracteurs, mais aussi des fans. Karine Le Marchand tient d’ailleurs à défendre son concept bec et ongles. C’est avec la même détermination qu’elle a tenu à pousser un coup de gueule contre les selfies et la téléréalité.

L’animatrice de téléréalité dénonce… la téléréalité et les selfies

Dimanche, Karine Le Marchand a partagé sur Instagram l’extrait d’un film réalisé par la regrettée Agnès Varda. Dans cette séquence tournée en 1975, plusieurs femmes s’expriment face à la caméra pour dénoncer le sexisme ambiant. « Je suis un corps de femme », soulignent-elles en expliquant ne pas vouloir être réduites à leurs attributs les plus regardés.

D’autres femmes interrogées par Agnès Varda critiquent les messages publicitaires de l’époque. « D’un côté on nous dit : ‘Sois pudique’ » et ne montre pas ton derrière, « de l’autre côté on nous dit : ‘Montre tes jambes, tu plais au consommateur.’ » Une contradiction toujours d’actualité pour Karine Le Marchand. 46 ans après ce film, les faits dénoncés par Agnès Varda n’ont toujours pas été résolus… « Pas certaine que les selfies et la télé-réalité aient arrangé les choses… », estime Karine Le Marchand.

Pourtant, l’animatrice présente bien L’Amour est dans le pré et Opération Renaissance, deux émissions de téléréalité ? Une contradiction au sujet de laquelle Karine Le Marchand n’est pas revenue dans ses commentaires.

Signaler une erreur