People

Amel Bent face à la pauvreté : Elle se confie sur ce moment compliqué de sa vie

Amel Bent en pleurs sur Instagram.
Amel Bent confie avoir connu la pauvreté et avoir dû dormir dehors à ses débuts. Crédits : Instagram @amelbent.
1 Partage

La chanteuse est à l'affiche du téléfilm « Les sandales blanches », diffusé sur France 2 le lundi 25 janvier à 21h05. L'occasion pour elle d'évoquer une période de sa vie difficile et notamment la précarité, qu'elle a bien connue.

à découvrir

Dans cette fiction de France 2, Amel Bent interprète le rôle de Malika Bellaribi, une jeune fille pauvre et privée de l’usage de ses jambes. Rien ne la prédestine à devenir une cantatrice populaire, pourtant, Malika va réussir à monter sur scène pour chanter Carmen. Un destin émouvant, qui n’est pas si éloigné de celui de la chanteuse elle-même.

La coach de The Voice pensait ne jamais s’en sortir

Comme elle le confie dans les colonnes de Télé 7 jours, Amel Bent a elle aussi connu de nombreuses galères. La maman de Sofia et Hana, dont le poids est particulièrement scruté ces derniers temps, se sent très proche du personnage de Malika.

A ses débuts, Amel Bent courrait les castings et devait faire face à « la barrière sociale » et « la pauvreté », confie-t-elle. Tout comme Malika dans « Les Sandales blanches », la chanteuse n’avait pas d’argent pour se lancer. Le chant était alors à ses yeux le seul moyen de sortir de la précarité.

Amel Bent sur le plateau de The Voice
Amel Bent sur le plateau de The Voice. Crédits : Instagram @amelbent.

Pour se rendre au casting de La Nouvelle Star (M6), Amel Bent rapporte avoir dû prendre un train sans billet et même dormir dehors. « C’est ça, la réalité et le message de ce téléfilm », insiste-t-elle auprès de nos confrères. « Quand tu viens d’un milieu défavorisé, tu as l’impression que tu ne t’en sortiras jamais ».

Amel Bent a récemment pleuré avec ses filles

La coach de The Voice a également dû se battre contre les préjugés et le racisme, explique-t-elle. Des difficultés qui n’ont pas atteint sa volonté farouche de percer dans le milieu musical. Aujourd’hui, Amel Bent peut se targuer d’une carrière prolifique.

Amel Bent
Amel Bent a connu le succès en participant à La Nouvelle Star, en 2004. Crédits : Instagram @amelbent.

Son parcours l’a amenée à être certifiée disque de platine pour son album « Un jour d’été », en 2004. Deux titres tournaient alors en boucle sur les radios : « Ne retiens pas tes larmes » et « Ma philosophie ». Deux ans plus tard, Amel Bent est consacrée révélation de l’année aux Victoires de la musique.

Amel Bent
Amel Bent a reçu un disque de platine pour son album Un jour d’été. Crédits : Instagram @amelbent.

Un moment toujours aussi émouvant pour la chanteuse, comme elle l’a confié ce jeudi 21 janvier sur le plateau de C à vous. « J’ai eu la chance de les revoir [les images, NDLR] il n’y a pas très longtemps avec mes enfants », fait-elle savoir. En les découvrant, mère et filles ont pleuré ensemble. Des larmes de bonheur, comme le précise Amel Bent : « ce jour était un jour de joie, pour moi, pour toute la famille ».

Signaler une erreur