Média

« Boudin » : une candidate à Miss France recalée à cause de ses rondeurs

Amandine Billoux
Amandine Billoux accuse le comité Miss France de grossophobie. Crédits : Instagram Amandine Billoux.
16 Partages

Amandine Billoux rêvait de participer au concours Miss France 2020. Mais la jeune femme n'a pas franchi la sélection des Miss régionales. Elle affirme avoir été évincée de la compétition à cause de ses formes.

Alors que l’élection de Miss France 2021 s’est soldée par la victoire d’Amandine Petit, un scandale entache le concours de beauté. Amandine Billoux, élue première dauphine 2019 de Miss Volcans d’Auvergne, affirme avoir été recalée en raison de son poids. 

Amandine Billoux jugée « trop grosse » en raison de sa taille 42 ?

A 24 ans, la jeune femme devait prendre part à l’élection de Miss Auvergne 2019, en vue de participer à Miss France 2020. Amandine a finalement été refusée et elle ne décolère pas. Elle est certaine que si elle ne fait pas partie des 12 finalistes, c’est à cause de son poids :

« La sélection s’est passée le 28 septembre à Montluçon. On était 14 candidates. Une d’entre elles a été éliminée par ce qu’elle mesurait moins d’1m70. J’ai passé toute la journée là-bas. J’ai reçu un mail disant que j’étais recalée. Par téléphone, on m’a dit que j’étais beaucoup trop ronde. C’est clairement de la grossophobie. Tout ça parce que je fais une taille 42 ! C’est dégueulasse. Mais ce n’est pas marqué dans le contrat. Seule la taille est rédhibitoire ».

Amandine Billoux
Crédits : Instagram Amandine Billoux

« On m’a fait comprendre que je passerai pour un boudin. La liste est longue, il y a plusieurs critères. En ce qui me concerne, je fais 1m79 et je n’ai pas de tatouage. J’ai un piercing, mais d’autres filles ont été prises alors qu’elles en portaient un aussi. Si ce n’est pas à cause de mon poids, c’est pour quelles raisons ? », se questionne la jeune femme.

Le jury Miss France ne donne pas les raisons de l’éviction de la candidate

Jean-Jacques Sabourin, délégué centre Val de Loire et d’Auvergne pour Miss France, a tenu à répondre à la polémique. Il explique : « On ne peut pas donner le motif de son éviction. Il y a 7 membres du jury. On a estimé qu’Amandine n’avait pas sa place. Je ne peux pas en dire plus. Elle le sait elle-même. Elle est très jolie mais dans le règlement le délégué peut refuser une candidature sans en donner le motif ».

L’éviction d’Amandine Billoux étonne également Laïla Malhomme, déléguée du comité Haute-Loire et Cantal. « C’était la seule représentante du Cantal. Le poids n’est pas mentionné dans les critères. Seule la taille est indiquée », souligne-t-elle tout en faisant remarquer : « À Brioude, quand elle est élue 1ère Dauphine de Miss Volcans d’Auvergne le 25 mai dernier, elle pesait 8 kilos de plus. Les personnes qui ont voté pour elle l’ont vue en maillot de bain, en robe de soirée. Les spectateurs ne jugent pas son poids, mais ils jugent la personne qu’elle est. »

Alors, le concours Miss France est-il vraiment grossophobe ? Amandine Billoux en est pour sa part persuadée.

Signaler une erreur

.

16 Partages

Ce contenu peut également vous intéresser :


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer