Logement

Los Angeles : « The One », la maison la plus chère du monde se révèle inhabitable


Comme son nom l’indique, « The One », « L’Unique » est la villa la plus grande et la plus chère du monde. Il s’agit d’une énorme bâtisse située dans le célèbre quartier de Bel Air, à Los Angeles. Cette maison hors normes possède des équipements plus impressionnants les uns que les autres. Initialement, son prix était estimé à 500 millions de dollars. Seulement, le manoir s’est révélé inhabitable. Voici pourquoi.

En 2012, le promoteur californien Nile Niami, ancien producteur de cinéma reconverti dans l’immobilier de luxe, a acheté cette immense parcelle de terrain. Il ambitionnait d’y construire la maison la plus chère du monde, The One. Bien qu’il ait promis une livraison pour 2017, il lui a fallu bien des efforts et beaucoup d’argent pour concrétiser ce projet extravagant.

Il y a quelques mois, le gigantesque manoir est enfin sorti de terre et il faut dire qu’elle a tout pour plaire… à quelques détails près. D’après les informations relayées par LCI, la propriété fait deux hectares dont 10 000 m2 sont habitables. On y trouve, entre autres, quatre pistes de bowling, une station thermale privée ou encore une salle de gala de 200 personnes.

En ce sens, la construction d’une telle villa a pris 8 ans et a nécessité 600 travailleurs. Ainsi, la valeur de cette somptueuse demeure était estimée à 500 millions de dollars, soit environ 442 millions d’euros, au départ. Seulement, tout ne s’est pas déroulé comme prévu.

À lire aussi : Diam’s : les photos de sa villa de luxe à Marrakech partagées par l’architecte

Une villa de luxe avec ses incroyables équipements

A titre d’information, Bel Air est le quartier le plus huppé de la Cité des Anges. Dans ce lieu chic où habitent bon nombre de stars, le revenu moyen par habitant est le plus élevé de Los Angeles. Il en est de même pour les propriétés qui sont estimées en moyenne à 3,5 millions d’euros. En ce sens, The One est bel et bien unique sur le marché de l’immobilier américain et mondial.

Afin d’en mettre plein la vue aux potentiels acquéreurs, Nile Niami a fait appel au célèbre architecte Paul McClean. Ce dernier a notamment construit la villa de Calvin Klein ou encore de Beyoncé et Jay-z, également à Bel Air, rapporte le site spécialisé Vanity Fair. Le développeur californien a aussi sollicité l’aide de Kathryn Rotondi pour la décoration.

Dans les colonnes du magazine AD, Paul McClean a expliqué qu’il avait dissocié les zones de divertissement des lieux de vie. En effet, les pièces de loisirs se trouvent au niveau inférieur. Pour en faire la publicité, le promoteur a fait appel à 200 influenceurs tout en promettant un million de dollars à celui ou celle qui lui trouverait un acheteur.

Nile Niami a également partagé une vidéo sur les réseaux sociaux pour mettre en avant son bien. On y voit notamment la piscine principale, mis à part les six autres, la piste d’athlétisme ou encore le jacuzzi. Puis, le promoteur montre la cave à vin d’une capacité de 10 000 bouteilles, le circuit de course automobile, la boîte de nuit et le garage de 50 voitures.

La justice intervient

De toute évidence, le spécialiste dans les maisons XXL n’a pas lésiné sur les moyens pour construire cet immense manoir offrant une vue 360° sur toute la Cité des Anges. Selon les informations rapportées par Wall Street Journal, Nile Niami rêvait aussi d’y mettre un aquarium de méduses.  Seulement, le promoteur avait dû renoncer à ses folles ambitions, car il n’a pas honoré ses dettes, estimées à plus de 100 millions d’euros.

Par conséquent, le développeur californien n’a pas pu éviter la saisie immobilière. Cette intervention de la justice a fait la Une de la presse américaine et relayée par les chaînes de télévision. Voilà une mauvaise publicité dont le propriétaire de The One se serait bien passé. De plus, cette gigantesque villa n’a pas de raccordement au gaz et elle est dépourvue de cuisine. En ce sens, elle ne serait pas habitable.

Actuellement, la maison la plus chère du monde, nichée sur une colline à Los Angeles, a perdu la moitié de sa valeur. En effet, elle est désormais vendue à 340 millions d’euros. Ajoutez à cela les arriérés d’impôts et des impayés. Ainsi, tout laisse à penser qu’il sera difficile pour le promoteur endetté de trouver un acheteur.  

Signaler une erreur