Inspirant

Australie : Cette école apprend aux jeunes filles à changer les roues d’une voiture et casse les préjugés


En Australie, un centre d'apprentissage permet à des jeunes filles d'avoir des cours de mécanique pour sortir des clichés.

On parle de :

Selon le Daily Mail, une école pour filles proposerait à ses élèves une méthode originale d’apprentissage. Cet établissement nommé « Galmatic » permet à des jeunes collégiennes d’apprendre à s’occuper d’une voiture. Pour sortir des clichés habituels entre les hommes et les femmes, voilà une manière inspirante d’aider des jeunes filles. 

Dans cette école, les femmes et les adolescents australiennes sont aidés afin de se sentir à l’aise au volant grâce à des ateliers pratiques d’entretien automobile et des cours en ligne. Ensemble, ces jeunes femmes montrent qu’on peut dépasser les stéréotypes. En effet dans l’imaginaire collectif, beaucoup de gens s’imaginent qu’une femme ne sait pas changer de roue. Pire, qu’elle ne doit pas le faire car c’est une tâche normalement réservée aux hommes. 

Des jeunes filles apprennent à changer une roue
Crédits : Facebook @Galmatic

À lire aussi : Cette mini-maison sur roues va vous charmer avec son intérieur rempli de surprises

Des ateliers dédiés

Comment changer l’huile de son moteur, vérifier la pression des pneus et mieux encore : comment changer une roue ? Autant de questions que ces jeunes filles n’avaient probablement jamais eu l’idée de se poser. En Australie, cette école leur permet donc d’apprendre des règles du code de la route mais aussi un peu de mécanique. 

Changer une roue un clin d’oeil

Dans le pays des kangourous, les routes sont très longues et la température n’aide pas. C’est pourquoi, une crevaison peut vite arriver et en ces temps particuliers, il vaut mieux apprendre à se débrouiller. Depuis une dizaine d’année, Eleni Mitakos dirige les cours pour ses adolescents. Elle leur offre la possibilité de s’engager et d’apprendre à entretenir leurs futures voitures. 

Des jeunes filles célèbrent l'anniversaire de leur école
Crédits : Facebook @Galmatic

L’objectif premier est que les adolescents se sentent à l’aise au volant. En fin de compte, ils conduisent de très gros véhicules qui peuvent être très coûteux s’ils ne sont pas entretenus correctement. Nous ne pouvons pas insister assez auprès de tous nos élèves sur le fait qu’il ne faut jamais ignorer un problème de voiture, il faut le régler pour sa propre sécurité’. — Eleni Mitakos

Ces séances d’entretien de véhicules sont proposées à des jeunes filles qui arrivent tout droit de différents collèges de Sydney. Ces adolescentes ont entre 13 et 15 ans; un âge donc précoce dans un pays où la majorité est fixée à 18 ans.

Un exercice très bénéfique qui prouvera peut-être que les femmes n’ont pas cette réputation de ne pas savoir conduire. D’ailleurs, d’après Le Monde près de 64,7 % des infractions ayant entraîné un retrait de points sont commises par des hommes. Contre seulement 35,3 % pour des femmes.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur