Insolite

Une fan de Marilyn Monroe dépense 50 000 euros pour lui ressembler


Serena Smith est une fan inconditionnelle de Marilyn Monroe. Et ce, au point de dépenser une somme folle pour lui ressembler.

La jeune et belle Serena Smith a réalisé l’un de ses plus grands rêves. Celle-ci a modifié son apparence dans le seul but de ressembler à Marilyn Monroe. On fait le point.

À lire aussi : À 23 ans, Levi a dépensé 23.000 euros pour ressembler à un filtre Instagram

Marilyn Monroe ou rien !

Serena Smith a 23 ans. Elle s’est fait connaître à travers ses multiples participations à diverses émissions de télé-réalité. Elle est aussi musicienne. Ce qui la particularise le plus, c’est son physique.

En effet, en seulement six ans, la jeune femme a dépensé 50 000 d’euros pour de la chirurgie esthétique. En voulant ressembler à Marilyn Monroe, elle a donc eu recours à de nombreuses interventions.

Marilyn Monroe Serena Smith
© Instagram/theserenasmith

L’opération la plus lourde qu’elle ait faite jusqu’ici, c’est la rhinoplastie. Son but en le faisant était d’avoir un nez « hollywoodien » et glamour.

Sinon, Serena Smith a également fait du botox et a utilisé des produits qui font grossir les lèvres. La dernière retouche qu’elle a faite était le Brazilian Butt Lift ou le BBL et Serena est tout simplement satisfaite du résultat.

« L’opération a complètement changé les proportions de mon corps et m’a donné l’apparence plus ronde que je recherchais. », explique celle qui voulait ressembler à Marilyn Monroe à Daily Mail.

Serena Smith
© Instagram/theserenasmith

Les conséquences de la chirurgie

Même si Serena Smith est contente de la modification de son apparence, elle avoue quand même que le BBL est très dangereux.

En fait, lorsqu’on fait du Brazilian Butt Lift, le chirurgien est contraint de prélever les graisses par liposuccion soit dans le ventre, le dos ou encore dans les flancs. Ces graisses seront par la suite transplantées sur le postérieur ainsi que sur les hanches, ce qui les rendront encore plus volumineux.

Le moment le plus dur, selon Serena Smith, c’est « la procédure de récupération ». À ce moment-là, dit-elle, on doit mettre des vêtements de compression presque toute une journée pendant deux mois.

« Cela peut devenir assez inconfortable », a-t-elle ajouté.

La jeune femme a raconté que durant les semaines qui ont suivi son opération, il y a eu plusieurs bleus sur son corps. Elle aurait aussi été « très gonflée » durant cette période. Toutefois, malgré toutes ces douleurs, Serena ne regrette pas du tout ce qu’elle a fait.

« Comme on dit, il faut souffrir pour être belle », a-t-elle déclaré.

Celle qui voulait ressembler à Marilyn Monroe a aussi précisé que la chirurgie esthétique lui donne de la force. Serena Smith aime le fait qu’on puisse changer physiquement comme on le veut.

Marilyn Monroe sosie
© Instagram/theserenasmith

Le sosie « zombie » d’Angelina Jolie

L’histoire de Sahar Tabar est un peu particulière. Les photos de cette jeune femme iranienne a fait le tour du web. Et ce, car on pensait qu’elle avait fait de la chirurgie esthétique pour ressembler à Angelina Jolie. 

Des informations ont même révélé que Sahar Tabar aurait fait 50 interventions chirurgicales. Tout cela, pour finalement être qualifié en tant que la sosie « zombie » de l’actrice américaine.

Ce buzz a énormément bouleversé la vie de l’Iranienne. À cause de cela, elle a été enfermée pendant 14 mois. Le gouvernement l’a en effet enfermé suite aux « nombreuses demandes du public ».

angelina jolie iranienne
© Instagram/sahartabar.before

En fait, ces photos de Sahar Tabar ressemblant plus ou moins à Angelina Jolie étaient loin d’être de la chirurgie esthétique. Il ne s’agissait que des « effets spéciaux », comme l’a révélé la principale concernée. Si elle a fait ça, c’est parce qu’elle voulait devenir célèbre. 

Pour information, Sahar Tabar a été arrêté en 2019 pour « blasphème ». Fort heureusement, elle a pu gagner son procès et est donc désormais libre.

Amnesty International a notamment condamné l’Iran pour cela.

Marilyn Monroe
© Instagram/sahartabar.before

Signaler une erreur