Insolite

Expulsée d’un supermarché pour non-port du masque, elle met son string en guise de protection (vidéo)


En Afrique du Sud, la cliente d'un supermarché qui ne portait pas de masque a enlevé son string pour le passer sur son visage. Un stratagème qui ne semble pas avoir convaincu l'agent de sécurité. Découvrez dans la vidéo en haut de page.

La vidéo ne cesse de faire réagir sur les réseaux sociaux. Comme le rapporte le Dailymail, la cliente se trouvait dans un supermarché Pick’n’Pay, en Afrique du Sud, lorsqu’elle a eu une idée insolite.

La cliente refuse de quitter le supermarché et glisse la main sous sa robe

Rappelée à l’ordre pour non-port du masque, la femme risquait d’être expulsée du magasin et de devoir rentrer chez elle sans ses courses. Un agent de sécurité la réprimande en lui demandant de sortir immédiatement du supermarché. Mais la cliente ne veut pas abandonner son charriot sur place.

C’est à ce moment précis qu’elle se penche pour attraper son sous-vêtement et le mettre sur sa tête, en prenant soin de cacher le nez et la bouche. Dans une vidéo tournée par un client du supermarché, on voit clairement la femme glisser la main sous sa robe pour retirer son string et le déposer sur son visage.

Les autres clients qui se trouvent aussi à la caisse observent la scène, médusés. « Qu’est-ce qui se passe ? », demande l’un d’eux, tandis que la femme interpelle les agents de sécurité d’un air moqueur. « Alors, heureux ? », leur demande-t-elle sur un ton ironique. Le garde ne semble pas vraiment apprécier ce masque un peu spécial. Il appelle du renfort à la radio tandis qu’un autre client tente de s’immiscer dans le débat. Finalement, la cliente sera expulsée.

La dispute pour non-port du masque dégénère

Comme le montre une seconde vidéo, les choses semblent dégénérer. Une dispute éclate entre la cliente qui ne portait pas de masque, les agents de sécurité et une autre femme semblant prendre parti pour la cliente. Sur les réseaux sociaux, où la séquence est rapidement devenue virale, les internautes sont également partagés.

Certains estiment que les agents de sécurité jouent trop de leur pouvoir et que cette femme ne représentait pas un réel danger. D’autres font remarquer qu’elle n’avait qu’à porter un masque pour faire ses courses, comme tout le monde. « Elle connaît la loi dans le monde entier. Nous avons un virus et elle pense qu’un string va la sauver… », se moque un internaute. Un autre souligne : « Allez, grandis un peu. Que doit penser ta famille en te voyant ainsi ? »

En décembre 2020, le président sud-africain Cyril Ramaphosa soulignait le caractère obligatoire du masque. « Une personne qui ne porte pas de masque peut être arrêtée et poursuivie », indiquait le chef d’Etat, avant de préciser que cette personne « sera passible d’une amende ». Une annonce qui n’a pas eu l’air de dissuader cette femme.

Signaler une erreur


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer