Tranche de vie

« C’est une catastrophe » : une influenceuse obligée de se raser la tête après un placement de produit douteux


Le quotidien des influenceuses n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Cindy Reymond a décidé d’en révéler la triste réalité.

Richissimes et populaires, les influenceuses issues de l’univers de la télé-réalité mènent une vie de rêve, généralement à Dubaï. Elles peuvent (presque) tout se permettre et ne se privent de rien grâce aux placements de produits. C’est justement le cas de Milla Jasmine qui a été sollicitée par la production de Complément d’enquête sur France 2. A l’instar de la rivale de Maeva Ghennam, Cindy Reymond est aussi intervenue dans ce reportage diffusé le 11 septembre dernier.

« C’est une catastrophe » : une influenceuse obligée de se raser la tête après un placement de produit douteux
©instagram /@cindyfamily.off

Pour rappel, elle a rejoint le casting de la 2e saison de Familles nombreuses, la vie en XXL sur TF1. L’ex-femme de Fernand et ses enfants se sont cependant rapidement retirés du programme. Toutefois, l’agence We Events l’a contactée pour lui proposer une collaboration. Celle-ci lui permettait de gagner 100 euros à chacune de ses stories Instagram. La mère de neuf enfants était loin de se douter qu’elle allait payer le prix fort à cause de ces placements de produits rémunérés.

Cindy Reymond a dû prendre une décision radicale
Cindy Reymond a dû prendre une décision radicale – ©instagram /@cindyfamily.off

À lire aussi : Sarah Fraisou au cœur d’une polémique après un placement de produit douteux

Cindy Reymond a vécu l’enfer

A l’instar d’Olivia Gayat ou encore d’Amandine Pellissard, Cindy Reymond a su surfer sur cette notoriété acquise grâce à l’émission phare de TF1. En effet, la mère de famille est aussi devenue influenceuse. A un moment donné, elle devait faire la promotion des produits de la marque de soins capillaires Nicky Paris. Malheureusement pour elle, le shampoing de mauvaise qualité a complétement abîmé et brûlé ses cheveux.

Face aux caméras de France 2, la femme de 38 ans a tenu à parler de sa mauvaise expérience pour alerter les jeunes. Beaucoup d’entre eux ne pensent en effet qu’à intégrer le milieu de la télé-réalité et de l’influence. Ainsi, elle a dénoncé l’envers du décor du métier d’influenceuse. Selon ses propos, elle avait utilisé les produits de la marque depuis plusieurs semaines. A son grand désarroi, elle constatait que des « poignées de cheveux commencent à tomber ».

Malheureusement, Cindy Reymond n’avait qu’une seule option en constatant les dégâts sur son cuir chevelu causés par les produits signés Nicky Paris. Elle était en effet obligée de se raser la tête. « C’est une catastrophe (…) C’est la seule solution (…) Et pour une femme, c’est un choc de devoir faire ça », déplore-t-elle.

L'influenceuse garde un souvenir amer de cette collaboration
L’influenceuse garde un souvenir amer de cette collaboration – ©instagram /@cindyfamily.off

Le conseil surprenant de l’agence We Events

A titre d’information, cette agence est dirigée par Wesley Nakache, le concurrent direct de Magali Berdah. La patronne de Shauna Events a aussi accepté de s’exprimer sur le business juteux des influenceurs dans Complément d’enquête. Oui, mais voilà, elle n’a pas dénoncé les pratiques commerciales trompeuses qui gangrènent ce milieu.

En revanche, Cindy Reymond n’a pas caché sa déception et sa colère, à cause de ces placements de produits imposés, face aux caméras de France 2. Celle qui partage sa vie avec une femme, dont l’identité demeure secrète, s’est plainte auprès de son agent. Seulement, ce dernier lui a donné une réponse pour le moins inattendue. « Ma chérie, si tu ne veux pas les utiliser, fais comme beaucoup le font, mets tes produits à toi dans les packagings », aurait déclaré ce responsable de We Events. A la suite de cet échange, elle avait rompu le contrat et quitté l’agence.

Signaler une erreur