High-tech

Plus de 2 millions d’euros pour le premier tweet de l’histoire écrit par Jack Dorsey ?

Jack Dorsey, fondateur de Twitter
Le fondateur de Twitter met en vente son tout premier tweet. Crédits : Flickr - JD Lasica.

Ce vendredi 5 mars, le patron de Twitter a mis en vente le tout premier tweet qu'il a rédigé. Dès le lendemain, une offre à 2 millions de dollars était effectuée, preuve de l'engouement des acheteurs pour ce type d'objets virtuels.

Le message a été posté en 2006 sur Twitter, par son fondateur Jack Dorsey. Il ne compte que cinq mots et pourtant, il pourrait bien se vendre plus de 2,5 millions de dollars, soit 2,01 millions d’euros.

Plus de deux millions d’euros pour 24 signes numériques

Mis en vente ce vendredi sur la plateforme Valuables, ce tweet de 24 signes daté du 21 mars 2006 – date de la création de Twitter -, est au coeur de toutes les attentions. On peut y lire : « just setting up my twttr » (en français : « je viens juste de créer mon compte Twitter ». Dès le lendemain de sa mise aux enchères, le premier tweet de l’histoire a reçu une offre faramineuse : 2,5 millions de dollars.

Tweet du fondateur de Twitter, Jack Dorsey
Le premier tweet de l’histoire, écrit par le fondateur de Twitter Jack Dorsey.

L’offre a été effectuée par Sina Estavi, fondateur de Bridge Oracle. Cette entreprise fonctionne sur le principe de la blockchain, technologie de stockage et d’échanges d’informations plébiscitée ces dernières années. Juste avant Sina Estavi, un autre chef d’entreprise a fait une offre, rapporte La Voix du Nord. Il s’agit de Justin Sun, fondateur de TRON, plateforme de blockchain.

Pourquoi acheter un simple tweet aussi cher ? Comme il est possible de le lire dans les pages FAQ de la société, l’acheteur obtient « un certificat numérique du tweet, unique parce qu’il a été signé et vérifié par le créateur ». Il s’agit donc, en quelque sorte, d’un autographe authentifié. Ce tweet mis aux enchères est un non-fungible token (NFT). Ce type d’objet virtuel entraîne un vaste engouement ces derniers temps.

La folie croissante des NFT

Les non-fungible tokens (NFT) peuvent être définis comme étant des jetons numériques authentifiés par la blockchain. Chaque NFT possède ses propres particularités, précise le Journal du Net. Contrairement aux Bitcoins, qui peuvent s’échanger les uns contre les autres, un non-fungible token n’est pas interchangeable. Il est tout à fait possible de tracer un NFT pour remonter jusqu’à son créateur.

Plusieurs plateformes permettent d’en acquérir. Les premiers NFT mis en vente depuis 2017 sont les Cryptokitties. Il s’agit de petits chats virtuels qu’il est possible de collectionner, ou bien de fusionner pour créer des personnages inédits. Le succès des Cryptokitties est tel, que quelques jours après leur mise en vente ils ont généré plus de 5 millions de dollars de transactions !

Les NFT s’appliquent à plusieurs secteurs comme les séquences vidéo. Fin février, un clip de quelques secondes seulement s’est vendu 208 000 dollars sur la plateforme Top Shot. Il s’agit d’une vidéo dans laquelle la star du basketball LeBron James effectue une action spectaculaire. Les NFT font tellement fureur, que même la célèbre maison de vente aux enchères Christie’s s’y est mise. Depuis fin février, une oeuvre entièrement digitalisée est mise aux enchères. Il s’agit d’un collage numérique de l’artiste Mike Winkelmann.

Signaler une erreur

.

Ce contenu peut également vous intéresser :


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer