Conso

Lidl : l’UFC-Que choisir déconseille vivement d’acheter ces produits chez l’enseigne allemande


Alors que l’enseigne allemande fait régulièrement parler d’elle pour ses offres promotionnelles, défiant toute concurrence, elle se retrouve au cœur d’un nouveau scandale. La raison ? L’association des consommateurs UFC-Que choisir a mené une enquête sur certains produits Lidl. Le résultat risque de vous surprendre.

Spécialisé dans les bonnes affaires, Lidl fait le bonheur de sa clientèle depuis plusieurs années. Tout laisse à penser que l’entreprise de distribution n’a pas l’intention de déroger à cette règle. Le discounter continue en effet de proposer des produits de qualité à des prix très abordables. C’est l’une des raisons pour lesquelles la société aligne les succès depuis sa création en 1930. De plus, elle se présente comme le premier défenseur du porte-monnaie des consommateurs.

Malgré tout, l’enseigne allemande n’est pas à l’abri des polémiques. La mésaventure de cette employée d’un Lidl en Belgique en est un exemple parfait. Victime d’un malaise, elle a mangé un gâteau périmé dans les réserves du magasin. La direction a qualifié les faits de vol. Du coup, elle s’est retrouvée licenciée pour faute grave. L’affaire a fait grand bruit et la décision de l’entreprise a suscité de vives réactions. Ce nouveau scandale, apparemment initié par l’Union fédérale des consommateurs-Que Choisir, aura probablement la même ampleur.

À lire aussi : Les masques chirurgicaux sont lavables et réutilisables 10 fois selon UFC-Que Choisir

Des produits cosmétiques épinglés par l’UFC-Que choisir

Créée en 1951 par André Romieu, l’UFC-Que choisir a pour objectif d’informer, de conseiller et de défendre les consommateurs. Force est de constater que les adhérents à cette association s’investissent dans cette cause qui leur tient à cœur. Les entreprises dans leur collimateur doivent sans doute s’en mordre les doigts. Récemment, les responsables ont déposé plainte contre la start-up Back Market, une société de reconditionnement d’appareils électriques et électroniques.

Malheureusement pour Lidl, l’association des consommateurs a aussi mené une enquête sur certains articles en vente dans ses magasins. Cette étude a ainsi permis à l’UFC-Que choisir d’identifier des produits cosmétiques Cien contenant des agents nocifs pour la santé. Il s’agit du/de la :

  • Crème solaire enfants SPF 50 Cien Sun
  • Classic cream de Cien
  • Savon liquide à l’aloe vera de Cien

Les experts ont notamment trouvé de l’octrocrylène et du propylparaben dans ces produits cosmétiques. En ce sens, ils sont bien trop toxiques, donc dangereux, pour être vendu sur le marché. Ces trois articles ont de ce fait été retirés des rayons. Lidl a aussi lancé un rappel de produits pour inciter les clients à les ramener au plus vite. Ils vont bénéficier d’un remboursement.  

L’avenir de Lidl en jeu ?

Force est de souligner que seuls ces trois produits cosmétiques sont visés par cette alerte. Les autres articles de la marque Cien peuvent toujours être vendus. Malgré tout, l’entreprise se retrouve une nouvelle fois au cœur d’un bad-buzz. Après les produits à base de CBD contenant un taux élevé de THC, l’enseigne allemande doit gérer ce scandale. Quoi qu’il en soit, l’avenir de la société ne semble pas en jeu. Il y a fort à parier que le discounter va poursuivre son ascension. Bien que Leclerc reste le leader avec 22,3% de part de marché sur la grande distribution, Lidl continue de bousculer les habitudes de consommation des Français.

Signaler une erreur