Conso

E. Leclerc : 60 Millions de consommateurs dénonce le supermarché pour offre commerciale trompeuse

Le supermarché E. Leclerc
Le supermarché E. Leclerc est épinglé par 60 Millions de consommateurs pour une offre commerciale mensongère. Crédits : Depositphotos.

Les offres commerciales chez E. Leclerc ou dans les autres supermarchés semblent la plupart du temps avantageuses. Détrompez-vous, certaines s'avèrent mensongères, comme celle dénoncée par 60 millions de consommateurs sur son compte Twitter.

Lorsque nous achetons des produits bénéficiant d’une offre commerciale, nous avons toujours l’impression de faire une bonne affaire. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas comme le révèle 60 Millions de consommateurs au sujet d’E. Leclerc.

À lire aussi : Voici les 3 pires saucissons de supermarché selon « 60 millions de consommateurs » (et le meilleur)

E. Leclerc accusé de mener ses clients en bateau

Dans un tweet partagé le 11 juin dernier, l’association de consommateurs dénonce une offre commerciale trompeuse aperçue par des clients chez E. Leclerc. 60 Millions de consommateurs s’insurge contre un lot de trois boîtes de sardines, présenté dans le magasin de Coulanges-lès-Nevers comme étant moins cher que trois boîtes séparées.

Or, c’est faux. Comme le montre l’image publiée, le lot revient à acheter le kilo de sardines 7,88 euros. Acheter les boîtes à l’unité permet de bénéficier du prix de 7,33 euros le kilo. En clair, le lot de trois boîtes de sardines au supermarché E. Leclerc de Coulanges-lès-Nevers revient plus cher au kilo que l’achat de trois boîtes.

Offre E. Leclerc dénoncée par 60 Millions de consommateurs
Crédits : Twitter @60millions.

Ce n’est pas la première fois que 60 Millions de consommateurs dénonce des offres trompeuses

L’association de consommateurs dénonce régulièrement des offres commerciales jugées trompeuses, comme celle détectée chez E. Leclerc Sur sa page Facebook, elle avait déjà alerté les internautes au sujet de ces pratiques tendant à faire croire à une bonne affaire. « Bel exemple d’une promo bien bidon ! », écrivait l’association en partageant la photo d’une « baisse de prix » censée avantager les clients.

En réalité, lire les étiquettes permet de s’apercevoir que la baisse de tarif est liée au poids du fromage. Le premier prix indique un morceau de 250 grammes, alors que le second correspond à une part de 150 grammes. La baisse de prix est donc tout à fait normale, il ne s’agit pas d’une bonne affaire tout comme les sardines chez E. Leclerc.

Une étiquette mensongère
Il ne s’agit pas d’une baisse de prix promotionnelle. Crédits : Facebook 360 Millions de consommateurs.

Autre exemple d’entourloupe repérée par un client : le chocolat vendu par lot de deux. Sur cette photo transmise à l’association de consommateurs, il est possible de voir qu’une tablette de Nestlé Dessert Noir est vendue 1,99 euro l’unité. Quant au lot de deux, il est vendu 4,10 euros, soit 12 centimes en plus. Moralité, « Vous pensez faire une bonne affaire en achetant un lot ? Comparez les prix au kilo ! », rappelle l’association au sujet des boîtes de sardines E. Leclerc.

lot de deux tablettes de chocolat Nestlé dessert
Le lot de deux tablettes de chocolat est plus cher que l’achat de deux tablettes à l’unité. Crédits : Facebook 360 Millions de consommateurs.

Signaler une erreur