Conso

Hiver 2022 : Voici la température exacte de chauffage à respecter


Face aux risques de pénuries d’électricité et de gaz, Emmanuel Macron a défini la température exacte de chauffage à respecter cet hiver 2022.

Lors d’une conférence de presse consacrée à l’énergie, le président de la République a lancé un appel à ses concitoyens afin de se mobiliser pour limiter leur consommation personnelle. Alors que l’hiver approche à grands pas, les Français devront donc changer leurs habitudes. En effet, le chef de l’État invite chacun à faire des efforts pour éviter les rationnements en gaz et en électricité. Dans ce cas de figure, le pays pourrait plonger dans la pénurie.

Emmanuel Macron dans la tourmente après son échec aux législatives ? On a des infos !
Le président de la République a appelé à changer les comportements – ©instagram /@emmanuelmacron

Selon les propos de l’actuel locataire de l’Élysée, tout le monde doit être au rendez-vous de la sobriété. Cela va permettre de réaliser 10% d’économies énergétiques. Autrement dit, cette mesure est nécessaire pour vivre un hiver confortable et en sécurité, loin des pénuries d’électricité et de gaz. Chaque foyer devra, entre autres, respecter la température exacte de chauffage pour atteindre cet objectif.

Le président de la République a appelé à changer les comportements
– © Pixabay

À lire aussi : Electricité : l'option heures pleines/heures creuses fait perdre de l'argent !

Emmanuel Macron appelle à la sobriété énergétique

Au cours de la conférence de presse qui s’est déroulée le 5 septembre dernier, le mari de Brigitte Macron a révélé que l’Hexagone se prépare à un scénario de coupure complète du gaz russe. « En quelques mois, nous sommes passés de 50% de gaz russe à 9% dans notre mix », a révélé le président de la République. C’est l’une des raisons pour lesquelles la France a finalisé des « connexions gazières » avec l’Allemagne.

Selon ses explications, l’Allemagne a besoin du gaz français. En contrepartie, ce pays s’engage à produire plus d’électricité pour en apporter à l’Hexagone « dans les situations de pic ». Oui, mais voilà, ce partenariat ne signifie pas pour autant qu’il n’est pas nécessaire de réduire le plus possible notre consommation. Emmanuel Macron a d’ailleurs appelé à « changer les comportements ».

L’ancien ministre de l’Économie a notamment demandé aux Français d’agir en diminuant la climatisation. Dans le même registre, le chef de l’État encourage aussi chaque foyer à limiter le chauffage à 19 degrés lorsqu’il fera froid. « Si on fait ce petit effort collectif, alors le pays pourra atteindre assez spontanément ses objectifs de sobriété », confie-t-il. On s’imagine que ces mesures vont donc permettre d’éviter les pénuries de gaz et d’électricité cet hiver.

Les Français y sont-ils prêts ?

D’après un sondage réalisé par OpinionWay-Square pour Les Echos, plus de 80 % des Français sont favorables à une limitation du chauffage à 19 degrés dans les bâtiments publics et dans les entreprises privées. 71 % sont d’accord pour respecter cette température chez eux. Celle-ci permet tout d’abord d’économiser de l’énergie. A titre d’information, cette valeur provient de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie).

Cette température est aussi idéale pour s’endormir que ce soit pour les adultes ou les enfants. La raison ? Une pièce fraîche, sombre et calme favorise un bon sommeil. Malgré ces avantages, Emmanuel Macron n’a pas échappé aux critiques. En effet, cette demande de limiter la température de chauffage à 19 degrés n’est pas vraiment passées auprès de l’opposition. Invité de l’Interview Politique sur LCI, Fabien Roussel, secrétaire national du PCF (Parti Communiste Français) a déclaré :

« (…) où est-ce qu’il a vu la clim dans les appartements HLM de nos cités, dans les maisons des retraités ou des habitants ? (…) Là où il y en a, que l’on fasse ces efforts-là, et bien souvent, ils sont faits, mais il pense à ces millions de foyers qui vivent en précarité énergétique ? Ils ne les auront pas ces 19 degrés cet hiver, ils auront moins (…) on n’arrivera pas à s’attaquer au dérèglement climatique si on ne s’attaque pas aux inégalités sociales »

Les appels aux Français d'Emmanuel Macron ne sont pas passés auprès de l'opposition
Les appels aux Français d’Emmanuel Macron ne sont pas passés auprès de l’opposition

Signaler une erreur