Santé

Les conséquences méconnues du manque de sommeil sur notre santé


Le manque de sommeil entraîne de nombreux dérèglements. Si certains sont connus, d'autres le sont moins. Pourtant, leur impact sur la santé n'est pas négligeable. Explications.

On parle de :

Nous sommes nombreux à manquer de sommeil. Le passage à l’heure d’hiver peut y contribuer en perturbant notre horloge biologique.

Pourtant, manquer de sommeil n’est pas sans conséquence sur la santé. Fatigue, troubles de la concentration, mais aussi maladies cardiaques et dépression… Le manque de sommeil nous affecte de différentes manières.

À lire aussi : Voici le nombre d'araignées que nous mangeons vraiment durant notre sommeil

L’impact du sommeil sur notre poids

Lorsque nous parlons de manque de sommeil, nous pensons généralement à la fatigue. Certes, se sentir fatigué est le premier des symptômes. Cependant, ne pas dormir suffisamment impacte également notre poids.

La privation de sommeil nous pousse à vouloir consommer de la « junk food ». Certaines zones de notre cerveau s’activent plus facilement avec la fatigue. Il s’agit des centres liés à la récompense. Résultat ? Nous sommes irrésistiblement attirés par les aliments sucrés et gras.

Une tendance qui s’observe nettement après une nuit blanche. Les régions du lobe frontal contrôlant le jugement sont émoussées par le manque de sommeil. Nous sommes en quelque sorte contrôlés par nos émotions primitives. Nous avons faim et nous mangeons, qu’importe la qualité des mets.

En clair : plus nous manquons de sommeil, plus nous nous nourrissons de manière déséquilibrée. Résultat : nous prenons des kilos. Notre indice de masse corporelle augmente, ce qui n’est pas sans conséquence pour notre santé.

Photo D’illustration

Manque de sommeil et maladies cardiovasculaires

Un manque de sommeil conduit donc à une alimentation déséquilibrée et une prise de poids. Conséquences : les maladies cardiovasculaires peuvent s’installer. Diabète, hypertension, mais aussi cholestérol.

Une étude de la Warwick Medical School démontre que le manque de sommeil prolongé augmente de 48 % le risque de crises cardiaques et troubles cardiovasculaires.

Le manque de sommeil n’affecte pas seulement notre santé physique. Les troubles du sommeil impactent également notre psychisme.

Troubles du sommeil et dépression

Nous le constatons, après une mauvaise nuit notre humeur est maussade. Sur le long terme, une dépression peut s’installer. Le cerveau, fatigué, ne parvient plus à produire les hormones de la satisfaction et nous n’avons plus goût à rien. Ne pas dormir suffisamment impacte donc clairement notre santé psychologique.

Un cercle vicieux s’engage, puisque la dépression est souvent à l’origine de troubles du sommeil. Il est donc fondamental de réagir dès lors que vos nuits ne sont plus réparatrices. Si vous constatez un manque de sommeil, consultez votre médecin. Des solutions naturelles existent pour réapprendre à dormir.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur