Conso

Pour consommer moins, devez-vous couper le chauffage, le baisser ou le maintenir à une température ?

thermostat chauffage
Illustration depositphotos

En cas d’absence, faut-il baisser, couper ou laisser le chauffage à la même température ? Les Crieurs du Web vous expliquent en détail.

Avec l’hiver qui frappe à nos portes et les températures qui baissent brutalement, nous nous préparons tous psychologiquement à investir de l’argent dans l’utilisation du chauffage. Mais cette utilisation peut souvent s’avérer fort dépréciée. Garder la maison chaude et confortable les jours d’hiver est important. Mais il est tout aussi important d’essayer de faire une économie d’énergie. Et ce pour le bien-être de notre porte-monnaie et de l’environnement ! D’où cette question qui a son importance. En cas d’absence, vaut-il mieux laisser le chauffage allumé, le couper ou le maintenir à une certaine température ?

Eteindre le chauffage n’est pas toujours un choix judicieux

Tous ceux qui souhaitent faire une économie d’énergie auraient tendance à n’allumer les radiateurs que quelques heures par jour, en cas de besoin. Ils l’utilisent souvent le temps nécessaire pour chauffer et rendre l’appartement plus confortable. Mais ce choix n’est pas toujours le plus judicieux. 

En fait, le système de chauffage, après avoir été éteint pendant de nombreuses heures, a du mal à démarrer. Si bien qu’il aura aussi du mal à atteindre la température requise. Surtout s’il fait particulièrement froid à l’extérieur. En effet, dans ce cas, il prend plus de temps et d’énergie pour chauffer l’appartement que s’il était laissé à une température plus basse. 

Par contre, si vous maintenez les radiateurs à puissance minimale plusieurs heures par jour, le système de chauffage fonctionnera moins. En effet, il sera moins sollicité par les changements brusques de température, qui durent plus longtemps au fil des années. Ainsi, dans ce cas, la température des radiateurs ne sera jamais trop chaude car le système de chauffage ne fonctionnera pas à son maximum. Et surtout, la sensation de chaleur sera homogène dans toute la maison.

Bien sur, le but n’est pas de laisser les radiateurs allumés en permanence jour et nuit tout au long de l’hiver et quel que soit le temps. Cela conduirait à un gaspillage d’énergie futile et aurait des effets néfastes sur l’environnement. 

Température à 19 degrés

L’idéal serait, pendant les jours les plus froids, de maintenir le système de chauffage toujours actif à une température minimale acceptable, en l’augmentant légèrement lorsque vous êtes chez vous. Ainsi, vous éviterez ainsi les changements brusques de température, et préserverez la santé de votre système de chauffage. 

Mais quelle est la température idéale pour maintenir un bon niveau de chaleur dans la maison ? Sans trop solliciter le système de chauffage ni dépenser une fortune ? « Les températures pour chaque pièce sont adaptées selon différentes caractéristiques : pour les pièces à vivre (salon, salle à manger, cuisine) la température recommandée est de 19°C. Alors que pour la chambre elle est de 16°C. Pour la salle de bain elle se situe entre 17°C (inoccupée). Et 22°C (en cas d’utilisation). Néanmoins, la température idéale d’une maison dépend du ressenti et du mode de vie de chacun« , explique le fournisseur d’énergie Engie.

Pour mémoire, au mois de septembre dernier, le gouvernement avait d’ailleurs indiqué que la règle cet hiver sera de chauffer à 19 degrés. Saviez-vous que cette mesure ne date pas d’hier ? En effet, elle est inscrite dans la loi de 1974 et dans un arrêté du 25 juillet 1977 paru au Journal officiel. L’article R241-25 et 26 du Code de l’énergie. Cette loi et cet arrêté stipulent que « les limites supérieures de température de chauffage sont fixées en moyenne à 19 degrés« , dans « les locaux à usage d’habitation, d’enseignement, de bureaux ou recevant du public », pour l’ensemble des pièces d’un logement

Signaler une erreur