Conso

Hausse des prix des carburants : le gouvernement promet de nouvelles aides aux Français


Les prix des carburants montent encore. Du coup, le pouvoir d’achat des ménages français est mis à rude épreuve. Face à cette hausse sans précédent, le gouvernement a prévu de nouvelles aides pour soutenir les foyers les plus démunis. Emmanuel Macron a récemment évoqué certains de ces dispositifs.

Alors que la pandémie a déjà mis à mal le pouvoir d’achat des Français, l’invasion en Ukraine n’arrange rien. En effet, la flambée du prix du baril de pétrole a accentué la hausse des prix des carburants. Bien avant cette opération russe, Emmanuel Macron & co ont proposé l’indemnité inflation. Toutes les personnes qui gagnent moins de 2 000 euros bénéficient d’une aide de 100 euros de l’État.

Malheureusement, c’est loin d’être suffisant et pour cause, tout part à la hausse. Les Français les plus démunis assistent impuissants à la flambée du prix de la nourriture ou encore des carburants. De ce fait, le gouvernement doit intervenir pour compenser les dépenses supplémentaires des ménages en ce temps de crise.

Alors que l’actuel locataire de l’Élysée s’est officiellement lancé dans la course à la présidentielle, il a donné son premier meeting de campagne. A Poissy, dans les Yvelines, Emmanuel Macron a ainsi survolé les grandes lignes des prochains coups de pouce financiers.

La flambée des prix à la pompe
La flambée des prix à la pompe – ©depositphotos

À lire aussi : « Il faut augmenter le prix de l’essence » : la proposition de Sandrine Rousseau face à la flambée des tarifs de carburant

Que prévoit le gouvernement pour aider les automobilistes ?

Une baisse de taxes sur les carburants ne serait pas pertinente, estime Emmanuel Macron. Pourtant, l’invasion à des milliers de kilomètres a des conséquences dans les stations-service françaises. A titre d’information, le blocage des importations de pétrole russe provoque une flambée des prix à la pompe. C’est aussi le moment de lire nos conseils pour payer votre carburant moins cher.

« Plus la gu*rre va durer, plus il y aura des risques, et plus les marchés seront sensibles au risque de rupture en approvisionnement », a expliqué Jacques Percebois, professeur émérite à l’université de Montpellier, rapporte le site spécialisé France Info. Même son de cloche du côté des enseignes de la grande distribution qui a ajouté qu’une hausse de 10 centimes sur le litre de carburant est inévitable. Celle-ci est perceptible « à peu près dans toutes les stations-service de France ».

Nul doute que cette nouvelle hausse porte un coup dur au pouvoir d’achat des foyers modestes. Cependant, la baisse de la fiscalité est à exclure. A la place, l’exécutif prévoit un complément au chèque de 100 euros destiné à 38 millions de Français. C’est en tout cas ce qu’Emmanuel Macron a promis lors de son premier meeting dans la ville de Poissy. Seulement, il n’a pas précisé le montant ni le nombre de personnes qui pourront bénéficier de ce coup de pouce.

D’autres aides supplémentaires face à la hausse des prix des carburants

A ce qu’il paraît, une révision du barème kilométrique serait aussi en cours. Celle-ci s’inscrit apparemment dans le plan de résilience qui va prochainement être présenté par le Premier ministre. Nos confrères d’Europe 1 rappellent que le gouvernement a déjà annoncé une hausse de 10 % à partir d’avril 2022 concernant le barème de l’indemnité kilométrique.

Face à la flambée des prix de l’énergie, du carburant et de la consommation, Bruno Le Maire a confirmé « qu’une réponse sera apportée à tous les Français les plus touchés par la crise », au micro de BFM TV. « Toutes les options sont sur la table. Nous apporterons des réponses ciblées pour ceux qui en ont le plus besoin », ajoute le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance. Selon ses propos, l’exécutif est prêt à débloquer près de 20 milliards d’euros pour venir en aide aux foyers français les plus démunis.

Signaler une erreur