Actualités

Présidentielle 2022 : Les propos étonnants d’Emmanuel Macron juste après sa victoire

Emmanuel Macron - président
« Qui l'aurait cru ? » : les propos étonnants du président réélu Emmanuel Macron - ©TF1

Les Français ont tranché : Emmanuel Macron a été réélu pour un second mandat. Voilà une bonne nouvelle pour son parti, La République en marche (LREM). Malgré tout, les premiers mots du chef de l’État semblent prouver qu’il ne croyait pas en sa victoire.

Une fois encore, Marine Le Pen n’a pas fait le poids face à Emmanuel Macron. Pourtant, la candidate du Rassemblement national a changé de stratégie pour convaincre les électeurs cette année. La rivale du président a notamment mis en place un plan d’action face à la flambée des prix de l’énergie et à l’inflation. Selon les analystes politiques, elle a réalisé sa meilleure campagne en s’intéressant à la préoccupation majeure des Français, celle du pouvoir d’achat.

En ce sens, la candidate du RN avait toutes ses chances au 2d tour et ses partisans croyaient dur comme fer à sa victoire. Inévitablement, ces derniers crient au scandale en pointant du doigt des résultats truqués. Quoi qu’il en soit, le mari de Brigitte Macron est toujours le locataire de l’Élysée, du moins pendant cinq ans. Pour rappel, il a remporté 58,54 % des voix contre 41,46 % en faveur de son adversaire.

Emmanuel Macron va donc entamer son second mandat. Oui, mais voilà, il semblerait que le président de la République ne croyait pas à 100% à sa réélection. On vous révèle les mots surprenants du chef de l’État lors de son premier discours après le 2d tour.

À lire aussi : Election présidentielle: Jean-Marie Bigard appelle les maires à « foutre un sacré bordel » en lui permettant de se présenter à la présidentielle

Emmanuel Macron dans le doute avant le résultat du second tour ?

A l’instar de Jean-Luc Mélenchon, bon nombre de Français se réjouissent de la défaite de Marine Le Pen. En effet, beaucoup ont poussé un ouf de soulagement face à la progression de l’extrême droite. Malgré tout, l’ancien candidat à la présidentielle et une poignée d’électeurs ne sont pas des partisans de l’actuel locataire de l’Élysée. Il faut dire que certaines décisions prises pendant son premier mandat n’ont pas fait l’unanimité.

Entre le mouvement des « gilets jaunes » au conflit russo-ukrainien en passant par la pandémie de Covid-19, Emmanuel Macron a fait face à un quinquennat jonché de crises majeures. L’affaire Benalla a sans doute marqué le début d’un parcours semé d’embûches pour l’époux de Brigitte. De ce fait, il n’a pas conquis le cœur de tous les Français. Ainsi, le grand favori doutait apparemment de sa propre succession.

« Quelle belle histoire. Qui l’aurait cru ? », a-t-il déclaré suite à l’annonce des résultats le dimanche 24 avril dernier. Voilà des mots étonnants qui en disent long sur son état d’esprit. A l’évidence, l’homme politique craignait le pire face à une Marine Le Pen plus forte que jamais. Toutefois, il n’a pas baissé les bras et c’est tout à son honneur. Il s’est même attiré les foudres des twittos après le traditionnel débat d’entre-deux-tours. Certains téléspectateurs ont en effet dénoncé son attitude arrogante sur le réseau social à l’oiseau bleu.

Peut-il prétendre à un troisième mandat ?

Si l’on se réfère à la Constitution, Emmanuel Macron ne pourra pas se représenter en 2027. Autrement dit, les Français auront un nouveau président de la République dans cinq ans. Néanmoins, l’ancien inspecteur des finances peut redevenir le locataire de l’Élysée s’il remporte la victoire en 2032. En d’autres termes, il peut se lancer dans la course après dix ans. Il n’aura d’ailleurs que 55 ans, seulement trois ans de plus que Nicolas Sarkozy en 2007, rappellent nos confrères de BFM TV.

Signaler une erreur