Actualités

Présidentielle 2022 : des résultats truqués sur France 2 ? La vérité éclate !


Alors qu’Emmanuel Macron va entamer un second mandat après sa réélection, le 24 avril dernier, les rumeurs d’une présidentielle « truquée » continuent de faire parler. Il faut dire que l’incohérence au niveau des résultats temporaires affichés en direct sur France 2 a suscité des interrogations. Bon nombre d’internautes ont ainsi dénoncé une fraude électorale.

Dimanche dernier, Emmanuel Macron a recueilli 58,54% des voix, contre 41,46% pour Marine Le Pen. L’ancien ministre de l’Economie devient ainsi le 3e président à décrocher un 2d mandat après François Mitterand et Jacques Chirac, sous la Ve République. Il reste de ce fait le locataire de l’Élysée jusqu’en 2027. Conscient du vote par adhésion ou par défaut face à la progression de l’extrême droite, le chef de l’État promet de « gouverner autrement ».

Oui, mais voilà, les rumeurs persistantes au sujet d’une élection présidentielle « truquée » continuent de faire couler beaucoup d’encre. Il se murmure que la candidate du Rassemblement national a perdu des millions de voix en l’espace de quelques heures. Bien qu’elle ait reconnu sa défaite dans son discours, ses partisans ont crié au scandale. Ceux qui croient dans les théories du complot soutiennent également l’hypothèse d’une fraude.

À lire aussi : Election présidentielle: Jean-Marie Bigard appelle les maires à « foutre un sacré bordel » en lui permettant de se présenter à la présidentielle

La suspicion des Français avant le second tour

Réalisé avant le premier tour et publié le 19 avril dernier, le sondage Ifop pour la fondation Reboot révèle de précieuses informations sur la perception des citoyens de la présidentielle 2022. Il en est ressorti que 14% des Français « croient au fait que l’élection va ‘être truquée’ ». En d’autres termes, une personne sur dix avait envisagé une éventuelle fraude.

Toujours d’après cette enquête et rapportée par les journalistes de TF1, 29% des partisans d’Eric Zemmour estiment que le résultat n’est pas sincère. 30% des électorats de Marine Le Pen en sont aussi convaincus. Force est de souligner qu’il s’agit des deux candidats de l’extrême droite. Néanmoins, 54% de ceux qui suivent Jean-Luc Mélenchon estiment qu’il est tout fait possible de truquer l’élection présidentielle.

« Cette défiance manifeste vis-à-vis du processus électoral est deux fois plus forte que la moyenne chez les Français s’informant principalement via Internet (24%, contre 8% via la presse écrite et 3% la radio) et chez ceux croyant dans les théories du complot (25%) »

Des millions de voix qui disparaissent pour Marine Le Pen

Les chiffres affichés sur France 2 dans la soirée du dimanche dernier semblent avoir confirmé les doutes des Français. Pour rappel, une première séquence créditait la tante de Marion Marechal près de 14 millions de voix obtenues. Pourtant, l’adversaire d’Emmanuel Macron est tombée à 11,6 millions de voix vers une heure du matin. Sans la moindre explication, plus de deux millions de voix en faveur de Marine Le Pen ont donc disparu.

Inévitablement, bon nombre d’internautes ont réclamé des explications par rapport à l’incohérence des résultats temporaires dévoilés à l’antenne. Malgré tout, ils croient dur comme fer à une fraude électorale.

France 2 s’exprime

Contacté par l’AFP, Christophe de Vallambras, chef du Médialab de France Télévisions a tenu à mettre les choses au clair par rapport aux chiffres affichés sur la chaîne. Il a ainsi balayé d’un revers de main les rumeurs persistantes d’une fraude électorale. Selon ses explications, France 2 n’a fait que montrer les chiffres recueillis par le ministère de l’Intérieur. Les techniciens ont en effet mis en place un système d’affichage en temps réel sur un écran.

D’après toujours Christophe de Vallambras, Marine Le Pen était à un moment donné devant Emmanuel Macron en nombre de voix, car elle a marqué les esprits dans certaines zones rurales. En ces lieux, les bureaux de vote ferment plus tôt. De ce fait, les chiffres sont comptabilisés plus rapidement. Par la suite, il a expliqué :

« Il n’y a absolument aucune intervention humaine entre le moment où l’information part du ministère et le moment où elle arrive à l’écran (…) Marine Le Pen n’a jamais eu ces 14 millions de voix. C’est une erreur de traitement de la machine (…) il y a eu un moment où l’ordinateur a buggé. Il a montré des chiffres surestimés et malheureusement c’est passé à l’antenne »

Signaler une erreur