Santé

Vaccin : un nouvel effet secondaire qui touche les femmes a été découvert

Des femmes vaccinées décrivent des troubles menstruels.
La vaccination pourrait entraîner des troubles menstruels chez les femmes. Image d'illustration.

Retard de règles, menstruations plus abondantes, spotting... Plusieurs témoignages de femmes vaccinées font état d'effets secondaires impactant leurs règles. Des constatations expliquées par des scientifiques, qui se veulent toutefois rassurants. Explications.

Alors que la seconde dose du vaccin Pfizer est susceptible de provoquer des effets secondaires plus importants que la première injection, les femmes vaccinées peuvent également constater un impact sur leurs menstruations.

De nombreuses patientes vaccinées décrivent des troubles menstruels

Comme lors de chaque vaccination, les patients peuvent ressentir divers symptômes tels que des courbatures, de la fièvre, une douleur localisée, etc. « Ces effets sont désagréables, mais ils ne sont pas graves », souligne l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), tout en précisant qu’ils sont temporaires. Parmi ces symptômes déclenchés par le vaccin, plusieurs d’entre eux concernent tout particulièrement les femmes.

Les patientes vaccinées peuvent en effet constater des perturbations de leur cycle menstruel. Plusieurs internautes témoignent en ce sens sur les réseaux sociaux. Le Dr Kate Clancy, anthropologue médicale américaine, rapporte sur Twitter avoir présenté des menstruations bien plus abondantes que d’habitude après avoir reçu le vaccin Moderna. Sa publication a suscité de nombreux témoignages en son sens, ainsi que d’autres symptômes tels que le spotting (saignements entre les règles), ou un retard de règles.

Actuellement, aucune étude scientifique ne permet d’affirmer avec certitude un lien entre la vaccination et des troubles du cycle menstruel. Seule une enquête menée par Womanizer sur un panel de 552 personnes révèle qu’une sondée sur cinq a eu un cycle menstruel perturbé par le vaccin. Dans le détail, 31 % des femmes affirment bien avoir constaté des règles plus abondantes après la vaccination. 29 % des personnes interrogées décrivent également des menstruations plus douloureuses et 22 % un retard de règles. D’autres personnes évoquent des menstruations plus longues ou bien un phénomène de spotting.

Des règles douloureuses
Après avoir été vaccinées, certaines femmes ont constaté des menstruations plus douloureuses. Image d’illustration.

Des irrégularités menstruelles qui ne seront pas permanentes

Pour la Dr Jennifer Gunter, gynécologue canado-américaine, le manque d’études scientifiques à ce sujet est « exaspérant ». Cette spécialiste évoque plusieurs explications permettant de comprendre l’impact possible du vaccin sur le cycle menstruel. D’après elle, le vaccin peut interagir avec l’envoi par le cerveau de messages chimiques aux ovaires. La vaccination pourrait également jouer sur l’envoi de ces messages chimiques des ovaires à l’utérus, ou bien impacter directement la muqueuse utérine.

Dans ce cas précis, l’endomètre, sur lequel le système immunitaire peut donc agir, pourrait réagir en provoquant des menstruations plus abondantes. Autre explication avancée par la Dr Jennifer Gunter : le stress dû à la vaccination en elle-même, qui serait en mesure d’affecter le cycle menstruel. En effet, ce dernier est sensible aux émotions et un choc émotionnel, même léger, peut le dérégler.

Le Dr Victoria Male, immunologiste de la reproduction à l’Imperial College de Londres, partage le même avis que sa consoeur. Interrogée par la chaîne BBC, elle explique : « Après une vaccination, de nombreux signaux chimiques susceptibles d’affecter les cellules immunitaires circulent dans l’organisme. » Pour cette spécialiste, la réaction immunitaire liée au vaccin pourrait « provoquer la perte de la muqueuse utérine » et donc des saignements plus importants. Quoi qu’il en soit, pas d’inquiétude. Comme le souligne le Dr Gunter, de la même manière que les autres effets secondaires rapportés, « les irrégularités menstruelles ne seront pas non plus permanentes ».

Signaler une erreur