Actualités

Le vaccin de Moderna a été fait en seulement 2 jours et existait déjà depuis le 13 janvier


Selon le laboratoire américain Moderna, qui va mettre bientôt son vaccin sur le marché, sa technologie de l’ARN messager a subit toute une phase de tests scientifiques. Toutefois, les commentateurs s’interrogent sur sa date de création le 13 janvier 2020, soit deux jours après que autorités chinoises avaient diffusé la séquence génétique du coronavirus.

On parle de :

À lire aussi : Un volontaire reçoit le vaccin anti-covid de Moderna et décrit les effets secondaires

C’est une nouvelle qui va encore satisfaire les anti-vaccins. Il faut remonter au 13 janvier pour le comprendre. Rappelez-vous, à cette date, le coronavirus touche la Chine mais la France est encore dans le flou. Emmanuel Macron n’a pas conscience que ce virus va décimer 56.000 Français.e.s et qu’il devra mettre en place un confinement le 17 mars pour protéger sa population. Le premier d’une longue série puisque ce jeudi 10 décembre, Jean Castex vient d’annoncer encore de nouvelles mesures de restriction de déplacement notamment le soir. 

Pourtant le 13 janvier déjà l’équipe de recherche du laboratoire américain Moderna aurait déjà finalisé la séquence de son vaccin contre COVID-19. Selon le journal La Dépêche, ces scientifiques associés aux instituts américains de recherche sur la santé (NIH) ont préparé ce vaccin, en deux jours. Une information confirmée par le PDG français de Moderna terapeutics :

« Le vaccin a été fait en deux jours, sur son ordinateur, sans jamais avoir vu le virus » — Stéphane Bancel 

Libération

La nouvelle technologie de l’ARN messager 

L’ARNm-1273, le vaccin de Moderna repose sur la technologie de de la molécule de l’ARN messager. En d’autres termes, une fois le vaccin injecté, nos cellules lisent cet ARN et produisent une protéine que l’on nomme spicule. Dès lors de que notre organisme détecte le coronavirus, il sera en mesure de fabriquer des anticorps pour le combattre. 

D’ailleurs, c’est exactement sur cette même instruction génétique créée en laboratoire que le vaccin de Pfizer et BioNTech fonctionne. Néanmoins, ce dernier vient d’être formellement déconseillés aux personnes ayant déjà eu des réactions allergiques, après deux mauvaises réactions au Royaume-Uni. 

Des essais cliniques suffisants ? 

Toutefois, le problème se pose sur le nombre de jours utilisés pour fabriquer ce vaccin : Deux jours. Naturellement, le délai semble bien trop court. 

En temps normal, un vaccin se réalise en trois phrases, avec tout d’abord des essais sur quelques patients, ensuite à plus grande échelle. C’est à ce moment précis que le laboratoire doit obtenir l’accord des autorités de santé. Ainsi, l’Agence européenne du médicament doit valider la commercialisation de ce vaccin et autoriser la campagne de vaccination. Le premier ministre s’est déjà exprimé sur la feuille de route de cette vaccination en France qui débutera début janvier 2021

Le pays a déjà commandé 200 millions de doses et les premiers vaccinés seront les personnes âgées et les populations vulnérables.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur