fbpx
Insolite

Cette enseignante a été virée après que l’école a découvert sa double vie

Enseignante
© Capture Facebook

Alors que son établissement croyait que cette enseignante n’avait qu’un seul travail, quelle fut sa surprise en apprenant la vérité !

Qui l’eut cru ? En effet, s’il y a bien une morale à cette histoire, c’est qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Pour cause, cette enseignante a officié pendant huit ans dans un lycée, alors qu’à côté de cela, elle mène une autre vie. Ainsi, en plus d’être prof, elle se fait aussi des revenus en étant actrice dans un domaine controversé. Découvrez tous les détails.

Cette enseignante menait une double vie

Au moment des faits, la femme a 31 ans et elle s’appelle Kristin Sundman. Si on ne s’attarde que sur l’apparence, la trentenaire semble avoir une vie on ne peut plus normale. Et pourtant, l’enseignante cache un secret : elle est actrice.

Non pas à Hollywood, mais dans le divertissement pour adultes. Mais avant d’entrer dans les détails, plaçons le contexte. Ainsi, Kristin Sundman enseigne dans un lycée dans l’Ohio, aux États-Unis. Pendant ses huit au sein de l’établissement, rien à signaler.

Mais un jour, ses vidéos controversées qui circulaient sur plusieurs sites internet ont été repérées. Ainsi, on pouvait la voir dans des situations controversées avec d’autres femmes. Vous vous en doutez bien, cela n’a pas manqué de faire réagir, aussi utile fut l’enseignante pour l’établissement.

À lire aussi : En robe de Noël jugée « trop courte », cette enseignante pensait bien faire à l’école

La Direction a pris une décision radicale

Si pendant la journée Kristin Sundman était l’enseignante modèle, une fois la nuit tombée, elle devient une personnalité controversée. Et un palmarès, elle en avait, car, comme nous l’avons dit, plusieurs plateformes spécialisées montraient ses performances.

Quoi qu’il en soit, ces contenus n’ont pas été au goût de son lycée. Le directeur de l’établissement a par ailleurs pointé une utilisation inappropriée des réseaux sociaux. Pour sa part, après cette découverte, l’enseignante est partie.

La principale raison est sans doute parce que les faits se sont rapidement tassés. De son côté, le directeur du lycée a tenu à se justifier. Bien que la vie privée de Kristin Sundman ne regarde qu’elle, il s’inquiète néanmoins pour ses élèves.

Le chef de l’établissement n’a en outre pas caché son choc suite à cette étonnante découverte. Si l’on devait le rappeler, la jeune femme avait tout de même été une excellente enseignante dans ce lycée depuis huit ans.

Les vidéos controversées d’une enseignante belge

L’histoire de Kristin Sundman rappelle celle d’une enseignante belge. Alors non, elle n’est pas actrice dans un domaine controversé, néanmoins, ses activités sur les réseaux sociaux « ont provoqué beaucoup de ressentis ». C’était en décembre 2022.

« De nombreux collègues ont dit que j’étais allée un peu trop loin », a témoigné Titjana Vjestica, suite à la publication de vidéos TikTok assez audacieuses, il faut le dire.

Titjana Vjestica, 28 ans, est enseignante d’anglais de l’école secondaire provinciale de Bilzen, dans le Limbourg. Après ces remarques, en plus d’avoir arrêté ses vidéos audacieuses sur le réseau social, elle a aussi rendu son compte privé. Et ce, au bout de 10 jours.

La vingtenaire a raconté :

« D’un côté, il y avait les commentaires très positifs et, de l’autre, un groupe de personnes qui pensaient qu’un enseignant n’avait pas sa place sur TikTok avec ce genre de vidéos, parfois audacieux. Il y avait aussi une atmosphère froide dans la salle des professeurs. »

La jeune femme évoque une expérience

Comme le raconte l’enseignante, tout a fini par rentrer dans l’ordre. Par ailleurs, pourquoi Titjana Vjestica a publié ces vidéos ? Eh bien, il semblerait que ce soit pour une expérience.

« Comparée à New York, la Belgique pense très petit. Je voulais changer cela et, en tant que jeune enseignante, j’ai cherché des moyens de me faire entendre », a-t-elle expliqué avant de reconnaître : « Mais cette expérience a mal tourné. »

Avant de conclure :

« Mon expérience avec TikTok, qui consistait à toucher les étudiants par le biais des médias sociaux, à les intéresser et à élaborer un contenu éducatif à partir de là, est peut-être arrivée trop tôt. La prise de conscience de l’existence d’une place pour les médias sociaux dans l’éducation se fera sans doute tôt ou tard. Peut-être qu’alors je referai surface dans ce monde numérique. »

À lire aussi : Cette enseignante révèle à ses élèves que le Père Noël n’existe pas, les parents lui règlent son compte

Au sujet de l'auteur : Lenanto Edmonston

Être rédacteur n'est pas qu'une profession, mais une réelle passion. C'est dans un style simple et sympathique que je vous informe sur l'actualité et bien d'autres thématiques...