Santé

Démangeaisons, allergies, boutons : les chenilles processionnaires et les puces de canard sont de retour

des chenilles processionnaires et puces de canard
Avec l'arrivée des beaux jours, les chenilles processionnaires et puces de canard sont de retour. Crédit : Wikimedia.

Avec les beaux jours, nous avons envie de profiter des parcs, des jardins et de sortir en forêt ! Nous avons également envie de nous baigner en eau douce. Mais attention, ces loisirs ne sont pas sans risque en raison des chenilles processionnaires et des puces de canard. Comment s'en prémunir ?

Il fait beau et le soleil nous invite irrémédiablement à profiter de l’extérieur. Tant mieux ! Attention toutefois à deux phénomènes saisonniers : les chenilles processionnaires et les puces de canard. A leur contact, des rougeurs et démangeaisons peuvent apparaître sur la peau.

Les chenilles processionnaires : un véritable fléau

L’été est une période propice aux chenilles processionnaires. Les fortes chaleurs les ont poussés à envahir le sud de la France il y a quelques années, avant de sévir dans le Grand Est et la Normandie. Leurs poils urticants peuvent être « à l’origine d’atteintes cutanées, oculaires, respiratoires ou allergiques chez les personnes exposées », précise l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Les poils sont urticants
Les poils urticants peuvent causer des démangeaisons et allergies. Crédit : Pixabay.

Comment éviter les contacts avec les poils urticants ?

Pour éviter de croiser le chemin des chenilles urticantes :

  • Ne restez pas près des arbres dans lesquels elles ont établi leurs colonies.
  • Ne touchez surtout pas leurs cocons ni les chenilles.
  • Ne faites pas sécher votre linge en dessous des arbres colonisés.
  • Ne laissez pas les enfants jouer en dessous des arbres porteurs de chenilles processionnaires. Éventuellement, habillez-les de manière couvrante avec des vêtements à manches longues, un chapeau et des lunettes.
  • N’utilisez pas le linge posé sur le sol avant de l’avoir examiné et lavé.
  • Arrosez régulièrement les zones en dessous des arbres infestés, pour faire disparaitre les poils urticants.
  • Faites également attention aux animaux (chiens, chats…), qui peuvent aussi être en contact des poils urticants.

Que faire en cas de piqûres de chenilles processionnaires ?

L’ARS délivre des conseils en cas d’exposition aux poils urticants des chenilles processionnaires :

  • En cas de démangeaisons cutanées ou oculaires ou de troubles respiratoires, consultez un médecin ou pharmacien rapidement et appelez le 15 si besoin.
  • Ne vous frottez pas les yeux.
  • Lavez abondamment votre peau à l’eau et au savon pour faire partir les poils.
  • Portez une attention particulière aux personnes allergiques ou asthmatiques.

Attention également aux puces de canard !

Les chenilles processionnaires ne sont pas les seules causes de problèmes cutanés en été. Les puces de canard sont également fautives. Celles-ci prolifèrent généralement en eau douce, dans les lacs, les rivières, les étangs et les bases de loisirs.

Il ne s’agit en réalité pas de puces à proprement parler, mais de larves qui causent la « dermatite des nageurs ». Cette larve « de trichobilharzia » pénètre dans la peau et peut entraîner une affection cutanée très importante, bien que bénigne et passagère. La « dermatite du nageur » se caractérise par des picotements, puis l’apparition de petites plaques rouges sur l’épiderme. Ces vésicules peuvent persister quelques jours et provoquer des démangeaisons et/ou des boutons.

boutons dus aux puces de canard
Des boutons causés par les larves « de trichobilharzia ». Crédit : Wikimedia.

Les gestes préventifs

Comme pour les chenilles processionnaires, pour éviter d’être en contact avec ces larves, quelques gestes préventifs sont à respecter :

  • Ne vous baignez pas hors des espaces aménagés.
  • Évitez de prolonger vos baignades.
  • Prenez une douche le plus tôt possible après la sortie de votre baignade.
  • Après vous être douché, frottez-vous rigoureusement avec votre serviette pour vous débarrasser des éventuelles larves encore présentes.

Que faire en cas de dermatite des nageurs ?

Si vous pensez être atteint de « dermatite des nageurs » :

  • Consultez rapidement un médecin ou un pharmacien pour recevoir le traitement approprié. Il s’agit généralement de l’application d’une crème anti-inflammatoire et d’acide fusidique en cas d’infection.
  • Pour soulager vos démangeaisons, vous pouvez appliquer de la glace sur votre peau.

Au sujet de l'auteur : Cécile

Après une licence d'histoire de l'art, je me suis orientée vers le journalisme et la rédaction Web. J'ai à cœur de transmettre aux lecteurs une information claire et vérifiée, quel que soit le sujet traité.

Suivez-nous sur Google News Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.