fbpx
Santé

Canicule : voici les températures maximales que le corps humain peut réellement supporter

Depositphotos
Depositphotos

Saviez-vous que la température influence grandement le fonctionnement de notre organisme ? Les scientifiques nous en apprennent davantage sur le sujet.

La canicule est un phénomène qui devient de plus en plus récurrent chaque année et nous ouvre les yeux sur les conséquences du changement climatique. Il est donc très important de bien savoir se protéger de la chaleur, car elle peut être très dangereuse pour notre organisme. Voici donc les températures maximales que notre corps peut tolérer.

Une température critique supérieure 

L’être humain est un organisme homéotherme. Il a la capacité de maintenir sa température interne constante et cela indépendamment du milieu extérieur. Pour ce faire, il fait appel à la thermorégulation, résultat de production et de déperdition d’énergie thermique. Grâce à cette thermorégulation, notre température interne reste stable à 37 °C et garantit le fonctionnement normal de nos organes.

Une équipe de l’université de Roehampton située au Royaume-Uni s’est présentée à la conférence 2023 de la Society for Experimental Biology (SEB). Lors de cette conférence, l’équipe du professeur Lewis Halsey a démontré par le biais de différentes expériences qu’il existe une température corporelle critique supérieure (UCT : upper critical temperature) pour les êtres humains.

Selon les scientifiques, cette UCT variait entre 40 et 50°C, selon les individus. La température critique supérieure est un seuil au-delà duquel la quantité d’énergie que le corps humain consomme au repos pour continuer à fonctionner commence à augmenter. À 50°C, cette consommation d’énergie augmente de plus de 55 %. À ce stade, l’individu respire profondément et son rythme cardiaque augmente de près de 65 %

Lorsque finalement le corps ne peut plus se débarrasser de l’excès de chaleur, la température interne, elle aussi, se met à augmenter. La personne concernée souffrira alors de plusieurs symptômes comme la confusion, des étourdissements, maux de têtes, évanouissements ou encore des nausées. 

À lire aussi : Canicule aux Etats-Unis : 30 photos qui montrent à quel point les températures sont extrêmes

La température mais pas que 

Outre la température, ces recherches ont évoqué plusieurs autres facteurs déterminants. Ce qui fait que chaque individu réagit différemment dans des conditions climatiques données.

Selon les travaux dirigés par le professeur Lewis Halsey, exposées à la chaleur, les femmes ont tendance à avoir un rythme cardiaque plus élevé. De plus, l’humidité qui accompagne la chaleur influence grandement. L’étude a montré que le seuil de tolérance du corps humain est fixé à 35°C. Et cela, dans des conditions météo où l’humidité est à 100%. Pour un taux d’humidité de l’ordre de 50%, les températures maximales supportées par l’organisme oscillent entre 35 et 46°C.

Dans le lot, on peut aussi citer le temps d’exposition de la personne dans ces conditions ou encore l’état de santé. Une personne de 80 ans par exemple est incapable de supporter une température supérieure à 40°C, même si elle est en bonne santé. 

Lorsque notre température interne commence à augmenter, notre corps déclenche des actions de régulation. La transpiration notamment, la sueur qui s’évapore à travers les pores de la peau permet d’évacuer la chaleur et permet ainsi de faire baisser la température corporelle. Mais il y a aussi l’augmentation du débit sanguin cutané, qui permet d’évacuer de la chaleur par rayonnement, à travers la peau. Le cœur humain doit donc pomper plus fort pour permettre cette augmentation de débit. Ce qui explique l’augmentation du rythme cardiaque. 

À lire aussi : Rêver d'une personne disparue, voici ce que cela signifie réellement

Au sujet de l'auteur : Jacques Ronny

Rédacteur talentueux, il jongle entre articles d'actualité et histoires captivantes. Avec une plume imaginative et rigoureuse, il tisse des récits envoûtants tout en décryptant le monde contemporain.