Police et Justice

Téléphone, TV, attitude… La vie de Cédric Jubillar derrière les barreaux


Soupçonné d'être à l'origine de la disparition de son épouse Delphine Jubillar, Cédric Jubillar a été placé en détention provisoire à Seysses (Haute-Garonne). A quoi ressemble sa vie derrière les barreaux et comment se comporte-t-il ?

Ce mardi 22 juin, une perquisition a eu lieu au domicile de Cédric et Delphine Jubillar, à Cagnac-les-Mines. Les enquêteurs ont trouvé une clé USB et des cartes SD, qu’ils vont maintenant analyser. Cette perquisition a eu lieu en présence de Cédric Jubillar, qui a donc pu sortir de sa cellule l’espace d’une matinée. Depuis le 18 juin 2021, le mari de Delphine Jubillar est placé en détention provisoire à Seysses dans le cadre de l’enquête sur la disparition de sa femme. Comment se déroule sa vie en maison d’arrêt ?

À lire aussi : En Algérie, tricher au bac peut vous conduire derrière les barreaux

Le mari de Delphine Jubillar placé à l’isolement

Cédric Jubillar se trouve donc derrière les barreaux. Comment cette nouvelle vie s’organise-t-elle ? Le peintre-plaquiste de 34 ans n’a pas effectué de séjour dans le quartier réservé aux nouveaux arrivants en raison de la médiatisation de l’affaire. Il a été placé à l’isolement, afin qu’il ne rencontre pas de problèmes avec les autres détenus.

Pour l’instant, Cédric Jubillar ne peut donc pas croiser d’autres personnes que le personnel pénitencier et médical. Le père de famille est d’ailleurs particulièrement surveillé, afin qu’il n’attente pas à sa vie. A quoi ressemble sa cellule ? Celle-ci mesure 13 m2 et dispose d’un lit, de toilettes, d’une douche, d’une télévision et d’un téléphone. Le mari de Delphine Jubillar occupe cette cellule tout seul.

Le plaquiste mis en examen
Cédric Jubillar est en détention provisoire. Crédit : DR – Le Parisien.

Le trentenaire a été autorisé à emmener très peu d’affaires. Mis à part les vêtements qu’il portait vendredi dernier, Cédric Jubillar a dû déposer tout ce dont il disposait à l’entrée de la maison d’arrêt de Seysses. La première chose qu’a faite le détenu en arrivant en cellule est d’appeler sa nouvelle compagne. Leur conversation a été automatiquement enregistrée, rapporte une source à La Dépêche.

Cédric Jubillar souriant et arrogant : une attitude qui agace

Derrière les barreaux, l’attitude de Cédric Jubillar est surprenante. Suspecté d’être à l’origine de la disparition de son épouse Delphine Jubillar, l’homme semble très calme. Selon un gardien du centre pénitentiaire de Seysses, son attitude frôlerait même l’arrogance. « Il garde le sourire depuis son arrivée », précise ce témoin qui rapporte que Cédric Jubillar « prend tout sereinement ». Le comportement du nouveau détenu est rare pour « un homme qui découvre l’univers carcéral », commente ce même gardien.

Pourtant, Cédric Jubillar peut se montrer « colérique » d’après sa nouvelle compagne. Cette femme de 10 ans son aînée s’est confiée dans les colonnes du Parisien, le 19 juin dernier. « Il s’est montré doux et adorable 90 % du temps », a-t-elle assuré, avant de préciser : « Puis soudainement, il pouvait se taper une crise d’énervement ».

Delphine et Cédric Jubillar
Delphine et Cédric Jubillar. Crédit : DR – Femme Actuelle.

Pour rappel, Delphine Jubillar a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. C’est son époux qui a signalé sa disparition. Des incohérences dans son récit, des mensonges et d’autres éléments ont conduit les enquêteurs à le soupçonner. Le père de famille a été placé en garde à vue mercredi 16 juin, avant de se voir signifier sa mise en examen et son placement en détention provisoire par un juge d’instruction, ce vendredi. Son avocat, Me Jean-Baptiste Alary, dénonce un dossier « vide de preuve » et une enquête « à charge ».

Signaler une erreur