Police et Justice

Nord : 50 tonnes de Coca-Cola ont disparu, où en est l’affaire ?


Que s’est-il réellement passé dans l’affaire de vol à Nieppe (Nord, Hauts-de-France) ? Pour rappel, des malfaiteurs ont dérobé près de cinquante tonnes de Coca-Cola et de Capri-Sun. Au total, quatre personnes sont impliquées dans cette histoire. Seulement, les marchandises se sont volatilisées.

C’est l’une des affaires les plus énigmatiques des dernières années. En mai 2017, le jeudi de l’Ascension, un employé d’une société de transport de Nieppe (Nord) fait face à une situation des plus inattendues. A sa grande surprise, il aperçoit un camion inconnu tracter une remorque de l’entreprise. Dans la foulée, le salarié témoin de la scène alerte la police.

Intercepté près de Lille, rapporte la Voix du Nord, le mystérieux camion tombe entre les mains des autorités. Cependant, il y a un grand bémol. La semi-remorque et les marchandises demeurent toujours introuvables. Malgré l’arrestation du chauffeur, il a réussi à cacher le butin.

Pour couronner le tout, un autre chauffeur a aussi employé la même technique pour dérober des tonnes de cannettes de Coca-Cola et de Capri-Sun à la même entreprise. La police a également arrêté le second conducteur et son tracteur. Là encore, les marchandises ont disparu. Le butin s’élève à 250 000 euros, d’après les calculs de la société victime de ce double-vol.

Camion - remorque - Nord
Image d’illustration – ©depositphotos

À lire aussi : Accro aux sodas, Gillian buvait 28 litres de Coca Light par semaine : un événement a changé sa vie

Deux commerçants de Fretin (Nord) impliqués

Le plus étrange dans cette affaire, c’est que les enquêteurs n’ont jamais pu retrouver les marchandises volées. L’un des faits qui ont tout de suite intrigué la police après l’arrestation, c’est que les deux conducteurs sont membres de la même famille. En effet, ils sont cousins. En ce sens, aucune piste n’est écartée, car de toute évidence, d’autres personnes sont impliquées.

Entre les vols à l’entrepôt et les arrestations, une partie de leur itinéraire reste un mystère pour la police. Il faut dire que c’est un plan bien huilé, car ils ont tous les deux réussi à déposer près de cinquante tonnes de Coca-Cola et de Capri-Sun au lieu prévu avant de reprendre la route.

A en croire les informations relayées, les deux conducteurs ont protégé leurs complices. Autrement dit, on ne connait à l’heure actuelle ni l’endroit où ils ont mis les remorques ni les identités des receleurs.

Tout laisse à penser que la police n’a jusqu’à présent aucune piste crédible pour identifier le ou les complices des deux individus. Ainsi, les autorités se sont intéressées à leur itinéraire. La conclusion logique est que seuls des commerçants seraient en mesure d’accueillir une telle quantité de marchandises.

A titre d’information, la police a procédé à l’arrestation du second conducteur à Fretin (Nord). Sur les lieux sont basés deux commerçants qui pourraient potentiellement cacher et/ou revendre les marchandises.

Coca-Cola - commerçants
Image d’illustration – ©depositphotos

Bientôt le verdict de la justice

Selon la Voix du Nord, la société cambriolée affiche une lourde perte soit 150 000 euros de boissons, Coca-Cola et Capri-Sun, et deux remorques volatilisées d’une valeur de 100 000 €. En ce sens, l’entreprise victime de ce double-vol n’est pas près de lâcher l’affaire.

Outre les deux chauffeurs, 2 commerçants soupçonnés ont également comparu au tribunal de grande instance de Lille après le vol, en mai 2017 à Nieppe. Lors de l’audience, l’avocat des présumés receleurs a tout nié en bloc.

« On ne sait pas ce que sont devenues ces palettes (…) Croyez bien que si mes clients les avaient proposées dans leurs commerces, quelqu’un se serait faire un plaisir de les dénoncer »

Quoi qu’il en soit, le procureur de la République s’est montré ferme sur sa position. En effet, les quatre individus encourent une peine de 18 mois de prison, allégés en fonction des cas de six à douze mois de sursis. Le verdict sera rendu le 8 décembre 2021. Seulement, les marchandises volées demeurent toujours introuvables.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur