Police et Justice

Dédommagement record ! Un salon de coiffure condamné à verser 230 000 euros pour une coupe ratée


Tout ne s'est pas déroulé comme prévu dans ce salon de coiffure indien. En effet, une mannequin en est ressortie avec une coupe de cheveux complètement ratée. Du coup, la jeune femme qui rêvait de devenir un top-modèle a décidé de porter plainte.

Pour certaines, le fait de passer par la case coiffeur est une routine beauté incontournable. Entre les mains des professionnels, elles deviennent plus radieuses que jamais. Pour d’autres, l’expérience peut virer au cauchemar. C’est justement le cas d’Aashana Roy qui avait vécu une mésaventure aux lourdes conséquences en 2018.

Selon India.com, la jeune mannequin s’était rendue dans un institut de beauté d’un hôtel de luxe à New Delhi pour une coupe classique. Elle avait en effet demandé au personnel de raccourcir ses cheveux de 10 centimètres. La consigne de la cliente semblait claire, mais les choses ne se sont pas déroulées comme elle l’aurait prévu.

À lire aussi : Un homme condamné à verser 150.000 € à son ex-femme pour ses tâches ménagères

L’incident capillaire a provoqué une « grave dépression nerveuse »

Avant d’entrer dans ce salon de coiffure qualifié de haut de gamme, Aashana Roy était encore destiné à un brillant avenir dans le mannequinat. Malheureusement, son rêve s’était écroulé comme un château de cartes.

Au lieu de répondre à ses attentes, le personnel de l’établissement n’en avait fait qu’à sa tête. Dans le cas où elle n’aurait pas bien entendu la consigne d’Aashana Roy, elle avait pu questionner la cliente avant de passer à l’action.

coifffure
Image d’illustration – ©instagram/ @decoiffurebaku

La victime a donc décidé de porter plainte contre le salon de coiffure et le tribunal des consommateurs de la ville a expliqué :

« Cependant, au grand choc et à la surprise de la plaignante, la coiffeuse a coupé l’ensemble de la chevelure, ne laissant que 10 cm et touchant à peine ses épaules »

A titre d’information, la jeune femme posait pour des publicités de produits capillaires. Du coup, elle accordait une importance particulière à ses cheveux. En ce sens, cette coupe ratée a eu des conséquences désastreuses sur sa carrière, entraînant une « grave dépression nerveuse et un traumatisme ».

Le verdict est tombé

Compte tenu de sa détresse psychologique en rapport avec la perte de son gagne-pain, le tribunal indien chargé de l’affaire a penché en sa faveur. En effet, Aashana Roy a obtenu gain de cause.

« Elle a perdu des contrats et a subi une perte énorme qui a complètement changé son style de vie et a brisé son rêve de devenir un top-modèle »

De ce fait, le tribunal a condamné l’institut de beauté à payer 20 millions de roupies, soit plus de 230 000 euros, de dommages et intérêts à la plaignante. Cependant, le salon de coiffure peut encore faire appel dans les huit semaines suivant l’ordonnance.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur