People

« Vous venez de m’insulter » : Emmanuel Macron sévèrement rappelé à l’ordre


Publié le 13 octobre 2021 chez Fayard, le livre politique « Le traître et le néant » révèle les dessous de l’accession au pouvoir d’Emmanuel Macron. L’ouvrage dévoile notamment au grand jour cet échange houleux entre le président de la République et Pierre de Villiers.

On parle de :

Alors que la présidentielle 2022 approche à grands pas, le chef de l’Etat fait toujours planer le doute sur sa candidature. Pourtant, Emmanuel Macron arrive au terme de son mandat. A l’instar du polémiste Eric Zemmour, il n’a pas que des partisans parmi ses concitoyens. Il faut dire que les crises en tout genre ont marqué son quinquennat.

De l’affaire Benalla à la crise sanitaire (toujours en cours) en passant par le mouvement des Gilets jaunes, le président de la République a traversé un long parcours semé d’embûches. Au pouvoir depuis le 14 mai 2017, le mari de Brigitte Macron a vécu plus de tumultes que n’importe lequel des anciens locataires de l’Élysée.

Après l’ouvrage politique « Un président ne devrait pas dire ça », le duo Gérard Davet /Fabrice Lhomme a publié « Le traître et le néant » aux éditions Fayard. Cette nouvelle enquête se consacre notamment au conflit entre l’ancien ministre de l’Economie et le chef des Armées.

À lire aussi : « Moche et grosse » : Laurence Boccolini jugée sévèrement par les téléspectateurs

Un départ fracassant

Les faits remontent en juillet 2017, à la veille de la Fête nationale. Quelques jours avant la traditionnelle réception à l’Élysée, Gérald Darmanin avait annoncé un plan d’économies de 4,5 milliards d’euros. Seulement voilà, le gouvernement avait prévu une lourde coupe dans le budget de la Défense. Farouchement opposé à cette décision, Pierre de Villiers avait parlé du sujet en privé au président de la République.

Puis, le général avait de nouveau donné un avis bien tranché sur cette coupe budgétaire lors de la réception à l’Élysée. En ce sens, il avait clairement affiché son opinion devant des témoins. Voilà une situation délicate qui n’avait visiblement pas plu à Emmanuel Macron. Ainsi, il l’avait recadré en présence de ses convives.

Suite à ce tacle, le chef d’État-major des Armées avait pris une décision radicale. En effet, après deux présidences (Nicolas Sarkozy et François Hollande) et une carrière exemplaire, il avait annoncé son départ. Contrairement au général, l’époux de Brigitte Macron avait fait machine arrière. Dans des extraits inédits de nos confrères de RMC, ce dernier aurait tenté d’amadouer le militaire français.

Une vaine tentative de corruption

Parmi les 110 personnes questionnées, les deux journalistes du Monde ont recueilli les révélations de Philippe de Villiers. L’ancien député a ainsi affirmé que le président de la République avait tenté d’acheter le silence de son frère.

En effet, Emmanuel Macron avait demandé à voir le général, encore chef d’État-major des Armées, à La Lanterne quelques jours après l’épisode du 14 juillet. Sur sa lancée, le créateur du Puy du Fou a fait des révélations sur les échanges confidentiels entre son frère et le président de la République :

« Et, en gros, il lui dit : ‘Et si vous partez, moi, je vous nomme dans un poste qui vous permettrait d’avoir, en termes d’émoluments…’ Il utilise ce mot-là ! Il lui propose d’avoir une très belle retraite ! »

« Pierre répond : Monsieur le Président, ma décision était prise, mais là, vous venez de franchir la ligne rouge (…) Nous sommes une vieille famille de chevaliers français. Et donc, là, vous venez de m’insulter »

Emmanuel Macron dans l’embarras

Compte tenu du fait que ce livre explosif contient une multitude de révélations sur l’accession au pouvoir d’Emmanuel Macron et son quinquennat, le chef de l’Etat et son équipe étaient en panique avant la sortie de l’ouvrage. D’autant plus que les deux grands reporters avaient envoyé une série de questions à l’Élysée.

Bien entendu, l’équipe du président de la République n’avait pas donné de suite à leur requête. Pire encore, la garde rapprochée du chef d’Etat voulait mettre la main sur le manuscrit avant sa publication. A titre d’information, cet ouvrage révèle aussi au grand jour le financement de la campagne de 2017.

En pleine crise des Gilets jaunes, le regretté Bernard Tapie avait également prodigué des conseils à Emmanuel Macron. Nul doute que le locataire de l’Élysée aurait bien aimé se passer de la parution du livre politique « Le traître et le néant ». Reste à découvrir si cet ouvrage va changer le cours de la campagne du chef de l’Etat.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur