People

« Mon visage est déformé » : une candidate de télé-réalité totalement méconnaissable après une injection, images chocs

« Mon visage est déformé » : une candidate de télé-réalité totalement méconnaissable après une injection, images chocs
« Mon visage est déformé » : une candidate de télé-réalité totalement méconnaissable après une injection, images chocs - © instagram /@ marwamerazka

Une candidate de télé-réalité nommée Marwa Merazka a frôlé le pire après une opération des lèvres. Elle a partagé sa mésaventure sur la Toile.

Tout porte à croire que Marwa Merazka se souviendra longtemps de ce passage sur le billard. On s’imagine que la jeune femme de 26 ans ne s’attendait pas à vivre une mésaventure aussi gênante qu’effrayante. Apparemment, la candidate de télé-réalité souhaitait avoir des lèvres un peu plus fines.

L’intervention ne s’est cependant pas déroulée comme prévu. Ses lèvres se sont mises à gonfler à tel point qu’elle est devenue méconnaissable. Le visage complètement difforme, la copine d’Aurélie Dotremont a évoqué cette opération de chirurgie esthétique qui a failli mal finir.

« Mon visage est déformé » : une candidate de télé-réalité totalement méconnaissable après une injection, images chocs
« Mon visage est déformé » © instagram /@ marwamerazka

À lire aussi : Elle s’est retrouvée avec le visage déformé après une chirurgie, sa famille effrayée (Vidéo)

Marwa Merazka a failli y rester

Particulièrement active sur les réseaux sociaux, Marwa a fait quelques révélations sur cette expérience catastrophique dont elle aurait bien aimé se passer. Selon ses propos, l’opération s’est déroulée il y a quelques jours. « Quand j’étais plus jeune, j’avais fait des injections aux lèvres et j’aimais plus trop », commence-t-elle.

« Du coup, je voulais enlever mes injections car ma lèvre du bas n’était pas du tout symétrique à celle du haut. Je suis allée chez quelqu’un qui est diplômé et qui m’a injecté un produit qui absorbe l’acide hyaluronique. En fait, quand tu te fais injecter ce produit-là, c’est normal que tes lèvres gonflent »

Marwa Merazka
© instagram /@ marwamerazka

Ses lèvres ont déjà gonflé au cabinet du spécialiste. La situation s’est cependant envenimée pendant la nuit chez elle. « Ce n’était plus moi, tu ne me reconnaissais pas », déplore-t-elle. Heureusement, les choses sont revenues à la normale. Malgré tout, elle est bien consciente qu‘elle a failli y rester à cause de cette allergie.

« Vous me voyez en rigoler maintenant, mais j’ai vraiment frôlé la catastrophe car le gonflement peut prendre votre gorge et vous pouvez avoir des difficultés à respirer »

Marwa Merazka
© instagram /@ marwamerazka

La chirurgie esthétique et l’univers de la télé-réalité

Aussi étonnant que cela puisse paraître, cette mésaventure de Marwa Merazka est loin d’être un cas isolé. Entre les candidates de télé-réalité et la chirurgie esthétique c’est en effet une longue histoire d’amour. La plupart de ces stars du petit écran sont, au moins une fois dans leur vie, passées sur le billard.

De Jessica Thivenin à Sarah Fraisou en passant par Maeva Ghennam ou encore Kelly Helard, la liste est longue. Il faut bien l’avouer, le recours à la chirurgie esthétique est devenu monnaie courante dans ce milieu. Même les hommes répondent à l’appel du bistouri.

Pourquoi la chirurgie esthétique est-elle si populaire ?

Généralement, on a recours à la chirurgie esthétique pour se débarrasser d’un ou plusieurs complexes physiques. L’objectif est ainsi de gommer les défauts afin de répondre aux diktats de la société et ses critères de beauté. Entre l’injection, la liposuccion, ou encore l’augmentation mammaire, il y a l’embarras du choix.

Le goût pour le selfie accentue aussi cette envie de passer sur le billard. À l’instar des célébrités, les jeunes veulent en effet poster des images parfaites sur la Toile. En ce sens, la chirurgie esthétique continue d’attirer ces derniers sous l’influence de leurs stars préférées et des réseaux sociaux.

Ceux et celles qui y ont recours ne sont cependant pas à l’abri des conséquences désastreuses. La récente mésaventure de Marwa Merazka en est une preuve.

Signaler une erreur