Insolite

Un bodybuilder brésilien prêt à tout pour gonfler ses muscles

Valdir Segato
Valdir Segato s'injecte du synthol dans les muscles. Crédits : Instagram @valdir_synthol_.

Malgré les avertissements de nombreux spécialistes, Valdir Segato, bodybuilder brésilien, s'injecte du synthol dans les muscles pour les faire grossir. Une technique qui fonctionne, mais qui s'avère extrêmement risquée.

Au Brésil, un homme risque sa vie en s’injectant de l’huile pour augmenter sa masse musculaire. Le culturiste a bien été averti des risques d’amputation, mais cela ne l’empêche pas de continuer à utiliser cette technique redoutable.

Les dangers du synthol dans les muscles sont nombreux

Outre le danger de perdre certains de ses membres, Valdir Segato risque également de se boucher les artères et faire des accidents vasculaires cérébraux fatals, expliquent les experts. Le bodybuilder est conscient des risques, mais son amour des gros muscles le pousse à continuer. L’homme, prêt à tout pour obtenir une musculature toujours plus importante, s’injecte du synthol.

Valdir Segato synthol
Le culturiste brésilien possède une musculature surdéveloppée. Crédits : Instagram @valdir_synthol_.

Le synthol se compose de 85 % d’huile, de 7,5 % de lidocaïne (un analgésique) et de 7,5 % d’alcool permettant de stériliser le mélange. Valdir Segato injecte cette substance directement dans ses bras, ses pectoraux et son dos. Sa musculature grossit à vue d’oeil et il en est très fier. Originaire de Sao Paulo, le Brésilien est notamment surnommé « Hulk ».

Valdir Segato
Valdir est un ancien toxicomane. Crédits : Instagram @valdir_synthol_.

Aujourd’hui dans la cinquantaine, Valdir était très mince lorsqu’il était jeune. Ses proches l’appelaient même « le chien maigre », tant et si bien que le Brésilien a développé un complexe tenace. Un jour, un homme rencontré dans une salle de sport lui conseille de s’injecter de l’huile dans les muscles. Une technique qui porte rapidement ses fruits.

Valdir Segato ne veut pas arrêter de s’injecter de l’huile, malgré les avertissements

Désormais, Valdir a pris sa revanche : « J’ai doublé mes biceps, mais je veux toujours en obtenir de plus gros », explique-t-il. Sa musculature surdéveloppée l’aide également dans sa profession d’ouvrier du bâtiment. Mais si le Brésilien continue à s’injecter du synthol dans les muscles, c’est avant tout par esthétisme. Le bodybuilder n’est jamais satisfait et semble pris dans un cercle vicieux sans fin.

Valdir Segato
Le Brésilien veut toujours obtenir des muscles plus gros. Crédits : Instagram @valdir_synthol_.

Sur Instagram, où son compte est privé, Valdir partage fièrement les photos de ses muscles gonflés au synthol. « Les médecins me disent d’arrêter, le conseil qu’ils me donnent est d’arrêter de m’injecter du synthol. Mais c’est moi qui décide d’en prendre parce que je le veux, parce que j’aime ça », confie-t-il.

Valdir Segato
Valdir Segato ne peut pas s’empêcher de continuer à s’injecter de l’huile, malgré les avertissements. Crédits : Instagram @valdir_synthol_.

Certains de ses amis le mettent également en garde, mais Valdir Segato ne les écoute pas. « Je lui dis d’arrêter, mais il ne veut pas. Il est heureux comme ça », confie un proche. Visiblement, le culturiste n’est pas près d’arrêter de s’injecter du synthol dans les muscles, quitte à ce que cette technique écourte sa vie.

Signaler une erreur

.

Ce contenu peut également vous intéresser :


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer