Insolite

Pris d’une envie pressante, l’arbitre se laisse aller au milieu du terrain (vidéo)


Vendredi 12 mars, son envie était si pressante pour l’arbitre Dênis da Silva Ribeiro Serafim, qu'il n'a pas pu se retenir. Il s'est alors soulagé juste avant le coup d'envoi d'un match de Coupe du Brésil. Depuis, sa petite fuite est largement commentée sur les réseaux sociaux ! Découvrez dans la vidéo en haut de page.

Les images de son besoin impérieux font le tour du Web. Il faut dire que l’arbitre n’est pas vraiment discret. Vendredi dernier, alors que le match entre Boavista et Goiás allait débuter, Dênis da Silva Ribeiro Serafim a été pris d’une envie soudaine.

Un pipi sur le terrain fort remarqué

Il était visiblement trop tard pour se rendre aux toilettes et l’homme a opté pour une solution pratique : se soulager sur le terrain. C’était sans compter sur les caméras qui bien sûr, n’en ont pas manqué une seconde. Au beau milieu du terrain, Dênis da Silva Ribeiro Serafim pisse et ne semble pas du tout gêné.

L’urine dégouline le long de ses jambes, au travers de son short. L’arbitre s’en accommode et après avoir quelque peu remis en place le tissu mouillé, il reprend l’arbitrage comme si de rien n’était. Un jeu d’enfant… Si les réseaux sociaux ne s’étaient pas emparés de l’affaire ! L’affaire a pris une telle proportion, que l’association nationale des arbitres brésiliens (ANAF) a tenu à lui apporter son soutien.

Dênis da Silva Ribeiro Serafim atteint d’incontinence urinaire ?

Dans un récent communiqué, l’ANAF demande qu’aucune sanction ne soit prise à l’encontre de Dênis da Silva Ribeiro Serafim, un « arbitre expérimenté, à la qualité technique reconnue ». Et pour cause, l’arbitre serait en réalité atteint d’incontinence urinaire, rapportent les journalistes sportifs d’Orange.fr. « Sa condamnation publique sur les réseaux sociaux de ces dernières heures suffit amplement », conclut l’association nationale des arbitres brésiliens.

Signaler une erreur


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer