Conso

Amazon, Cdiscount, Wish… Pourquoi vous allez bientôt payer plus cher vos commandes

un colis amazon
Au 1er juillet 2021, les prix sur les principales places de marché Internet vont augmenter. Crédits : Pixabay.

Au 1er juillet 2021, un changement de taille intervient en ce qui concerne les colis ne provenant pas de l'Union européenne. Ces derniers subiront pour certains une hausse de prix de 20 %, qui rendra de fait leurs tarifs moins bon marché. Pourquoi cette augmentation ?

De nombreux Français sont adeptes de l’e-commerce, d’autant plus depuis le début de la crise sanitaire actuelle. Outre le fait de ne pas avoir à se déplacer, les achats réalisés en ligne peuvent s’avérer bon marché sur certaines plateformes populaires. Si vous avez pour habitude de passer commande auprès des géants du commerce en ligne tels qu’Amazon, AliExpress, Cdiscount, La Fnac, Darty ou encore Wish, sachez que leurs tarifs s’apprêtent à augmenter.

Une nouvelle taxe mise en place par la Commission européenne sur les colis de moins de 22 euros

Sur ces sites de vente en ligne très populaires, de nombreux vendeurs sont basés en Extrême-Orient et notamment en Chine. Sur Amazon par exemple, 58 % des commerçants se situent à l’extérieure de l’Union européenne. Au 1er juillet 2021, les commandes en provenance des pays hors UE seront désormais assujetties à la TVA de 20 %. Une taxe voulue par la Commission européenne, qui concernera les colis d’une valeur inférieure à 22 euros.

Résultat : bien des produits vendus sur ces plateformes connaîtront donc une hausse de prix. Les géants Amazon et AliExpress ont pour leur part déjà annoncé leur volonté de répercuter cette hausse directement sur les prix des produits vendus sur leurs plateformes. Les tarifs affichés actuellement par certains produits, pour la plupart chinois, devraient donc augmenter.

Un colis amazon
La taxe de 20 % s’appliquera au 1er juillet prochain. Crédits : Stock Catalog/Flickr.

Concrètement, quelles répercussions pour les places de marché ?

Au 1er juillet prochain, les acheteurs de l’UE paieront donc la TVA sur les produits de moins de 22 euros ne provenant pas de l’Union européenne, et ce, dès le premier euro. En clair, ces places de marché s’avéreront donc moins concurrentielles qu’auparavant, en raison de cette hausse de prix.

Par exemple, lorsque vous commanderez un produit à 10 euros, vous devrez donc vous acquitter de la taxe de 20 %, soit 2 euros. Le prix total de l’article sera donc de 12 euros. L’entrée en vigueur de cette nouvelle directive européenne s’accompagnera d’un renforcement des contrôles douaniers. Des vérifications susceptibles d’entraîner des retards de livraison à propos desquels s’inquiètent déjà certaines plateformes, à l’instar de Cdiscount.

Cette nouvelle taxe devrait rapporter à l’État des millions de dollars, rapporte BusinessInsider. D’après Bercy, les déclarations électroniques en douane pourraient atteindre les 450 millions, contre 15 millions actuellement.

Signaler une erreur